Monthly Archives

15 Articles

programmation détaillée 2009

Mercredi 29 avril 2009
Soirée d’ouverture

19h00/Auditorium du MAMAC/Communication sur l’outing, par les Insupportables
19h45/Auditorium du MAMAC/Loin de Sunset Boulevard
22h00/Bar Le Smarties/Soirée spéciale ouverture IN & OUT
00h00/Discothèque Le Klub/Soirée « Funk la crise »



Jeudi 30 avril 2009
Rendez-vous autour de l’œuvre d’André Téchiné

14h00/Cinémathèque de Nice/J’embrasse pas
16h00/Cinémathèque de Nice/
La Matiouette ou l’arrière-pays
17h00/Cinémathèque de Nice/
Les Roseaux sauvages
19h00/Cinémathèque de Nice/Conversation autour de l’œuvre d’André Téchiné avec Jean-Marc Lalanne et Didier Roth-Bettoni
20h00/Cinémathèque de Nice/Les Témoins
22h00/Bar Le Jazz Rock Café/ Soirée « Demain c’est off » soirée Madmoizelles « spéciale cinéma »


Vendredi 1er mai 2009
Une journée avec Ducastel et Martineau

11h00/Cinéma Le Mercury/Jeanne et le garçon formidable
13h00/Cinéma Le Mercury/
Drôle de Félix
15h00/Cinéma Le Mercury/
Ma vraie vie à Rouen
17h00/Cinéma Le Mercury/
Crustacés et coquillages
19h00/Cinéma Le Mercury/Conversation avec Olivier Ducastel et Jacques Martineau, animée par Didier Roth-Bettoni
&
21h00/Cinéma Le Mercury/Les Prédateurs
23h00/Bar L’Hypnotiq /Pour finir la nuit


Samedi 2 mai 2009
Les folles et le Vatican

Journée spéciale 30ème anniversaire des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence
11h30/Galerie Depardieu/Vernissage expo photo Olivier Touron
12h30/Procession des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence
13h00/Thyjeff’s Café/Vernissage expo photo Couvent des Chênaies

16h00/Auditorium du MAMAC/Drag Nuns in Tinseltown + Les règles du Vatican
18h00/Auditorium du MAMAC/Conversation avec le réalisateur Alessandro Avellis et les Sœurs du Couvent des Chênaies
&
15h00/Thyjeff’s Café/Présentation de L’Homosexualité au cinéma par Didier Roth-Bettoni

Samedi 2/dimanche 3 mai 2009
Nuit hommage Pier Paolo Pasolini

20h00/Cinéma Le Mercury/Le Décameron
22h00/Cinéma Le Mercury/
Les Contes de Canterbury
0h00/Pause
00h30/Cinéma Le Mercury/Les contes des mille et une nuits
02h30/Cinéma Le Mercury/
Salo ou les 120 jours de Sodome


Dimanche 3 mai 2009
Autres films

13h30/Cinéma Le Mercury/Je te mangerais
15h15/Cinéma Le Mercury/
Country teacher
&
Soirée de clôture
19h00/Cabaret du Casino Ruhl/The Rocky Horror Picture Show
21h00/Cabaret du Casino Ruhl/Soirée Darling « Spécial Rocky »
00h00/Discothèque Le Klub/La nuit des Miss



Lundi 4 mai 2009
Autres films

13h30/Cinéma Le Mercury/Je te mangerais
15h15/Cinéma Le Mercury/
Country teacher
Soirée spéciale « Pascal-Alex Vincent »
19h00/Le Mercury/Donne-moi la main
20h30/Cinéma Le Mercury/Débat avec Pascal-Alex Vincent

Mardi 5 mai 2009
Soirée « cinéma hors normes »

20h00/L*ECLAT~>Villa Arson/Programme Body Double
20h30/L*ECLAT~>Villa Arson/Conversation avec Jean-Luc Verna
21h30/L*ECLAT~>Villa Arson/Otto; or ,up with dead people

Tarifs des séances
Cinémathèque = 2€
(carte d’abonné 1€)
Cinéma Le Mercury = 5 €
(tarif unique)
L*ECLAT ~>Villa Arson = entrée libre
(dans la limite des places disponibles)

Auditorium du MAMAC = entrée libre
(dans la limite des places disponibles)

Cabaret du Casino Ruhl « Soirée Darling « Rocky Horror Picture Show »
= 8 € (film+show+1 conso)

Attention : carte d’identité obligatoire pour l’accès au Casino Ruhl




Lieux de projection
Auditorium du MAMAC (1)
= Promenade des Arts, Place Yves Klein – 06300 NICE
Cinémathèque de Nice (2)
ACROPOLIS, 3 esplanade Kennedy – 06300 NICE, 04 92 04 06 66
Cinéma Le Mercury (3)
16, place Garibaldi – 06300 NICE, 08 92 68 81 06
L*ECLAT~>Villa Arson
20 Avenue Stephen Liégeard – 06105 NICE, 04 92 07 73 73
Cabaret du Casino Ruhl
1 Promenade des Anglais – 06000 NICE

Attention : carte d’identité obligatoire pour l’accès au Casino Ruhl

Lieux d’expositions et de soirées
Galerie Depardieu (5) = 64, Boulevard Risso, 1er étage (en face du MAMAC) – 06300 NICE
Smarties (4) = 10 rue Defly (à 250m du MAMAC) – 06000 NICE
Klub = 6 rue Halévy, Zone Piétonne – 06000 NICE
Thyjeff’s Café (6) = 7 rue Emmanuel Philibert (Place du Pin) – 06300 NICE
Jazz Rock Café = 73 Quai des Etats-Unis, 06300 NICE

à propos de jean-luc desset

Les Ouvreurs souhaitent s’associer avec le monde artistique azuréen et pour sa première édition, IN & OUT est heureux de travailler avec Jean-Luc Desset, artiste peintre vivant à Nice. (special thanks pour Fred).

« Je vois mon travail d’artiste comme un moyen de capturer un instant et surtout de saisir toute l’ironie, le dérisoire et la fragilité de ce qui nous entoure, de ce qui nous rassure, toutes ces normes, ces choses que l’on croit permanentes. J’aime mettre en opposition le côté « cartoon » de mes personnages et leur caractère grotesque, les couleurs qui rassurent et le sang qui sort de leurs membres déchirés, l’esthétisme d’une mise en scène théâtrale et les sourires figés de leur souffrance… parce que c’est comme la vie, c’est joli et horrible en même temps. » (plus d’infos sur le travail de jean-luc Desset : http://www.desset.fr/)

spots prévention Sida Info Service & AIDES

IN & OUT développe une politique de partenariat avec les associations qui participent à la lutte contre le SIDA et l’homophobie. En avant-programme de certaines séances, les spectateurs pourront (re)découvrir des spots de prévention des risques de contamination, lors de rapports sexuels non-protégés, proposés par Sida Info Service (associée à l’INPES) et par AIDES.

SPOT SIDA INFO SERVICE/INPES (1)

Site de Sida Info Service : http://www.sida-info-service.org/sis/outils.php4#

SPOT AIDES SUGAR BABY LOVE

Plus d’infos sur ce spot : http://www.aides.org/multimedia/campagnes-com/campagne-sugar.php

SPOT SIDA INFO SERVICE/INPES (2)

Site de Sida Info Service : http://www.sida-info-service.org/sis/outils.php4#

Spot AIDES BABY BABY

Plus d’infos sur ce spot : http://www.aides.org/multimedia/campagnes-com/page-baby.php

SPOT SIDA INFO SERVICE/INPES (3)

Site de Sida Info Service : http://www.sida-info-service.org/sis/outils.php4#

SPOT AIDES LOVE STORIES

Plus d’infos sur ce spot : http://www.aides.org/multimedia/campagnes-com/campagne-love-stories.php

In&Out 2009 : les invités

by benoit
Olivier Ducastel & Jacques Martineau

Après des études de cinéma à l’Idhec, durant lesquelles il réalise un court métrage, Le goût de plaire, Olivier Ducastel devient assistant monteur sur le dernier film de Jacques Demy, Trois places pour le 26. Il monte par la suite Nous, les enfants du XXème siècle de Vitaly Kanevski et travaille tour à tour avec Brigitte Roüan, Youssef Chahine, Marco Ferreri, Christine Pascal, Tonie Marshall et Patrick Grandperret.
En 1995, c’est la rencontre avec Jacques Martineau, Agrégé de Lettres et Maître de conférence à l’Université Paris X Nanterre, qui débouche sur la réalisation d’un long métrage à quatre mains. Jeanne et le Garçon formidable avec Virginie Ledoyen et Mathieu Demy, est une histoire d’amour en chanson entre une secrétaire et un jeune homme atteint du SIDA. Après ce premier succès critique, entre sélection officielle au Festival de Berlin et nomination aux Césars, ils tourneront ensemble quatre films : Drôle de Félix, un émouvant road movie avec Sami Bouajdila dans le rôle d’un jeune homo en quête de paternité, Ma vraie vie à Rouen, une chronique caméra au poing sur l’éveil à la sexualité d’un jeune patineur sur glace, Crustacés et coquillages, avec Valérie Bruni-Tedeschi et Gilbert Melki et enfin Nés en 68, avec Laetitia Casta.

Alessandro Avellis
Alessandro fait ses études de cinéma à Rome avant de s’installer à Paris en 2000, où il commence à réaliser des courts métrages, Lovstori et Plus de Paul (2002), présentés dans les festivals internationaux. En 2005, il tourne Ma saison Super 8, son premier long métrage, qui relate les origines du FHAR (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire) le premier mouvement homosexuel et féministe français. Il reprendra ce sujet d’un point de vue documentaire avec La révolution du désir (2006), son second film. En 2007, Les Règles du Vatican, nouveau documentaire, aborde la dérive réactionnaire du Vatican et l’état critique de la laïcité en Italie et en 2008, il suit, dans Transseizième, la campagne électorale de la comédienne transgenre Pascale Ourbih, tête de liste des Verts pour les municipales dans le XVI ème à Paris.

Pascal-Alex Vincent

Après des études de lettres et d’histoire du cinéma à l’université Paris III, il se consacre pendant près de 10 ans à la distribution en France du cinéma japonais classique, Mizoguchi, Ozu, Kurosawa, Naruse… A partir de 2000, il tourne plusieurs courts métrages, dont la forme emprunte à différents styles, de la comédie musicale au dessin animé, qui sont rapidement remarqués dans les festivals : Les Résultats du Bac (2000), Far West (2002), Hollywood malgré lui (2004), Bébé Requin (2005) et Candy Boy tous deux sélectionnés au Festival de Cannes. 2008 est l’année du passage au long-métrage, avec Donne-moi la main, road-movie tourné en France et en Espagne. (merci au Festival de Grenoble pour la photo)

Jean-Luc Verna
La performance, la musique, le dessin, la photographie, la vidéo, tous ces terrains d’expression forment un ensemble cohérent qui s’organise autour du corps, celui de Jean-Luc Verna,  » ce corps de tank, offert, affolant et fragile « . Jean-Luc Verna enseigne son art à la Villa Arson  » prônant le dessin comme acte érotique « . (merci à Brice Dellsperger pour la photo)

Jean-Marc Lalanne

Rédacteur en chef des Cahiers du cinéma, entre 2001 et 2003, où il est l’un des principaux artisans de l’intérêt prononcé de la Revue pour les nouvelles images, il rejoint ensuite l’hebdomadaire culturel Les Inrockuptibles, également comme rédacteur en chef et occupe cette fonction depuis lors, tout en dirigeant les pages cinéma du magazine. En 2009, avec Stéphane Bouquet, il a publié le premier ouvrage francophone consacré à l’œuvre du cinéaste Gus Van Sant.

Didier Roth-Bettoni

Ancien rédacteur en chef du Mensuel du Cinéma et de La Saison Cinématographique, il a également dirigé les magazines gay Ex æquo et Illico. Il collabore actuellement au magazine Première et à la revue L’Avant-Scène Cinéma. Il est l’auteur en 2007 de L’Homosexualité au cinéma qui reprend toutes les représentations des gays et lesbiennes dans le 7ème art, de son invention à nos jours. Depuis deux ans, il est aussi le co-programmateur du Festival du Film Gay et Lesbien de Paris.

autres films 2009

by benoit

Vendredi 1er mai/21h00/Le Mercury

Les Prédateurs
Film de Tony Scott (1983, Grande-Bretagne, 1h40, vost) avec Catherine Deneuve, David Bowie, Susan Sarandon. Interdit aux moins de 12 ans

Miriam est une vampire née en Egypte il y a 4000 ans, qui vit, désormais, à New York. John, son compagnon depuis 300 ans, est touché par une maladie qui le condamne au vieillissement et à la mort. Pour tenter de le sauver, Miriam rencontre et séduit Sarah, docteur spécialiste des mécanismes du vieillissement. « Premier et meilleur film de Tony Scott, parfait Polaroïd eighties qui n’a pas fané. (…) La forme clip chic fait merveilleusement sens. » Léo Soesanto (Les Inrockuptibles).

Dimanche 3 & Lundi 4 mai/13h30/Le Mercury
Je te mangerais
Film de Sophie Laloy (2007, France, 1h36) avec Judith Davis, Isild Le Besco, Johan Libéreau

Marie, jeune pianiste, vient d’entrer au Conservatoire de Lyon. Elle emménage chez Emma, une amie d’enfance qui vit seule depuis la mort de son père et le départ de sa mère. Une relation forte s’installe entre les deux femmes, entre oppression et fascination. « La finesse du script, l’élégance de la mise en scène et les prestations impeccables des comédiennes en font une des plus belles surprises du moment » Olivier De Bruyn (Le Point).



Dimanche 3 & Lundi 4 mai/15h15/Le Mercury

Country teacher
Film de Bohdan Slama (France – Tchécoslovaquie, 2008, 1h57, vost) avec Pavel Liska, Zuzana Bydzovska, Ladislav Sedivy

Professeur de biologie dans un lycée de Prague, Petr quitte un jour la capitale pour devenir instituteur dans un village de campagne. Les habitants s’interrogent sur les raisons qui ont pu le pousser à cet « exil ». « Sans esbroufe ni provocation, sans discours ni pathos, presque sans y toucher, Slamà aborde des sujets graves (…) Cette discrétion est la vraie belle qualité de ce film subtil. » Didier Roth-Bettoni (Première). « On reste impressionné par la tenue et l’intelligence mélodramatique de Country Teacher (…) qui nous maintient quasiment de bout en bout dans une émotion vive » Amélie Dubois (Les Inrockuptibles)

mardi 5 mai 2009

by benoit
Soirée expérimentale
L*ECLAT invite IN & OUT pour une soirée tournée vers des artistes iconoclastes, des cinéastes singuliers, qui jouent avec les formes et les codes cinématographiques pour porter un regard singulier sur le monde et ses tensions. Brice Dellsperger, Jean-Luc Verna et Bruce LaBruce, sont réunis pour cette expérience de cinéma.
PROGRAMME DE COURTS METRAGES « Body Double »
20h00/Sélection de films de Brice Dellsperger (1998-2007) avec Jean-Luc Verna
Fondée sur la déconstruction du récit filmique, la série des « Body Double », commencée en 1995 par Brice Dellsperger, est l’expression d’une  » relation obsessionnelle au cinéma, qu’il appréhende comme une immense réserve de fictions, de scènes, de situations…  » Dans leurs films, Dellsperger et Verna confondent les rôles et les identités, les hommes et les femmes, la vidéo et le cinéma pour que subsiste l’essentiel. Brice Dellsperger attribue au terme Body Double les deux sens de corps double et de doublure. Body Double c’est aussi un film réalisé par Brian De Palma en 1984 auquel Dellsperger fait évidemment référence, empruntant son titre pour identifier la série de ses 20 films. « .
Entre 1998 et 2000, Brice Dellsperger et Jean-Luc Verna s’engagent dans un travail long et complexe : Body Double (X). Dellspercher  » refilme « , en version quasi intégrale, L’important c’est d’aimer, de Andrzej Zulawski, en demandant à Verna d’y incarner tous les rôles. Cette expérience de cinéma demeure unique à ce jour.

LA RENCONTRE
20h30/Conversation avec Jean-Luc Verna
Artiste et enseignant à la Villa Arson, il reviendra, entre autre, sur son travail au côté de Brice Dellsperger et sur ses impressions des films de Bruce LaBruce.

LE LONG METRAGE
21h30/Otto; or ,up with dead people
de Bruce LaBruce (2007, Allemagne-Canada, 1h34, vost) avec Jey Crisfar, Marcel Schlutt, Christophe Chemin, Katharina Klewinghaus
Un jeune zombie gay nommé Otto débarque sur une petite route perdue dans la campagne. Il n’a pas la moindre idée de l’endroit d’où il vient ni où il va. Comme tout zombie, Il doit se nourrir de chair pour vivre, mais Otto il n’a pas envie de croquer de l’humain. Pour pouvoir acheter de la viande, Il accepte pour se nourrir la proposition de Medea Yarn, une cinéaste lesbienne, foldingue et égocentrique. : le filmer pour un documentaire sur lui. Dernier opus de Bruce La Bruce, cinéaste américain, pornographe de renom.

lundi 4 mai 2009

by benoit

Soirée Pascal-Alex Vincent

Après plusieurs courts métrages remarqués et primés dans de nombreux festivals de par le monde, Pascal-Alex Vincent a réalisé l’année dernière son premier long métrage Donne-moi la main, dans lequel il retrouve les acteurs jumeaux de Bébé Requins. Il viendra présenter son film lors d’un débat avec le public à l’issue de la projection.
19h00/Cinéma Le Mercury
Donne-moi la main
Film de Pascal-Alex Vincent (2008, France, 1h20) avec Victor Carril, Alexandre Carril, Anaïs Demoustier
Contre l’avis de leur père, Antoine et Quentin, frères jumeaux, décident de se rendre en Espagne aux funérailles de leur mère. La route va mettre à nu leurs différences et bouleverser douloureusement leur relation. « Film grave et lumineux, limpide et plein de secrets. Une réussite très prometteuse. » Didier Roth-Bettoni (Première). « On veut bien lui donner la main, à ce film qui chante Melocoton de Colette Magny tout en embrassant le XXIe siècle ». Philippe Azoury (Libération).

20h30/Le Mercury
RENCONTRE/ Débat avec Pascal-Alex Vincent

dimanche 3 mai (clôture)

by benoit

Soirée de clôture
Quelle plus somptueuse salle que le Cabaret du Casino Ruhl, pour cette soirée de clôture-événement, organisée en partenariat avec Les Garçons, L*ECLAT, et le concours des Madmoizelles. Au total nous vous proposons un film culte, un show en live et une soirée Darling  » Spécial Rocky  » d’exception. Attention : carte d’identité obligatoire pour l’accès au Casino Ruhl
LE FILM CULTE…
19h00/ Cabaret du Casino Ruhl
Rocky Horror Picture Show
Film de Jim Sharman (1975, Etats-Unis, 1h40, vost) avec Tim Curry, Susan Sarandon, Barry Botswick.
Janet et Brad, jeune couple trop sérieux, tombent en panne un soir d’orage. Ils se réfugient dans un mystérieux château et font la rencontre de ses bizarres occupants, qui se livrent à d’étranges expériences. Le maître des lieux, savant fou travesti, cherche à créer l’homme parfait pour libérer ses  » tensions « . Matrice du FILM CULTE, le  » Rocky  » se distingue par son ambiance glam rock et ses hommages décalés aux films d’horreur et de science-fiction des années 50. Ses morceaux musicaux sont devenus cultes (The Time Warp, Sweet Transvestite…).

… et LE SHOW INTERACTIF…

Le Rocky Horror Picture show n’est pas simplement un film, c’est un spectacle interactif. Ce qui se passe sur l’écran se passe dans la salle, et le spectateur aura besoin de quelques petites choses pour participer. Mode d’emploi : les indispensables 1/4 de litre d’eau et sachet de riz et le déguisement vivement conseillé.

… et LA SOIREE DARLING  » Spécial Rocky « …
Depuis le 12 avril dernier, Les Garçons ont installé les soirées DARLING au Cabaret du Casino Ruhl (1, Promenade des Anglais – 06000 Nice) pour la plus grand Before de la Côte. Avec In & OUT, l’esprit délirant et glam rock du  » Rocky  » va souffler sur la DARLING et ses participants.

…et la cultissime NUIT DES MISS

au Klub, à partir de 00h00

nuit samedi 2/dimanche 3 mai

by benoit

Nuit hommage à Pier Paolo Pasolini

L’Association Aglae est partenaire  » coup de cœur  » de cette projection-fleuve, présentée par Kaloust Andalian, enseignant en cinéma et organisée avec le concours de L*ECLAT. Les quatre séances seront ponctuées de pauses pour permettre au public de reprendre son souffle.

La trilogie de la vie…
20h00/Le Mercury
Le Décameron
Film de Pier Paolo Pasolini (1971, Italie, 1h52, vost) avec Franco Citti, Ninetto Davoli, Angela Luce
Tiré de l’œuvre homonyme de Boccace (XIVe siècle) qui résume en dix jours, l’essentiel d’une centaine d’histoires que se racontent des seigneurs florentins, tenus à l’écart de leur ville par une épidémie de peste. Pasolini en adapte huit avec une euphorie poétique : un jeune marchand qui aide des voleurs à piller la tombe d’un cardinal, un bûcheron qui tente de se faire engager comme jardinier dans une communauté de religieuses.

22h00/Le Mercury
Les Contes de Canterbury
Film de Pier Paolo Pasolini (1972, Italie, 2h00, vost) avec Franco Citti, Laura Betti, Hugh Griffith
Pasolini met en scène le poème médiéval anglais de Geoffrey Chaucer. Dans un décor digne des peintres flamands, se développent une série de contes mêlant sensualité grivoise et surnaturel, fascination pour le sexe et la mort.
00h30/Le Mercury
Les contes des mille et une nuits
Film de Pier Paolo Pasolini (1973, Italie, 2h10, vost) avec Franco Citti, Franco Merli, Ninetto Davoli
Point de Shéhérazade mais une relecture de plusieurs contes des « Mille et Une Nuits » permettant une narration à tiroirs.  » Ce qui m’a inspiré, c’est de voir le destin à l’œuvre activement, en train de décaler la réalité, non pas vers le surréalisme et la magie… mais vers la déraison révélatrice de vie, qui ne prend un sens que si l’on fait un film réaliste, rempli de poussière et de visages pauvres. Mais j’ai fait aussi un film visionnaire où les personnages sont dans un état de ravissement et poussés, malgré eux, par un désir anxieux de connaissance dont l’objet est ce qui leur arrive (…) «  (Pier Paolo Pasolini)

…et la trilogie de la mort

02h30/Le Mercury
Salò ou les 120 jours de Sodome
Film de Pier Paolo Pasolini (1975, Italie, 1h57, vost) avec Paolo Bonacelli, Giorgo Cataldi, Umberto P. Quintavalle, Hélène Surgère. Interdit au moins de 16 ans

Salo décrit en huis clos l’esclavage de neuf jeunes femmes et neuf jeunes hommes par quatre dirigeants fascistes en pleine République de Salo (proclamée par le Duce en 1943).  » Si je voulais continuer à faire des films semblables à ceux de la Trilogie de la Vie, je ne le pourrais pas, parce que désormais je hais les corps et les organes sexuels des nouveaux jeunes et adolescents italiens « . (Pier Paolo Pasolini)

BONUS
A noter, le 28/04 à 14h00 et le 01/05 à 20h00, la Cinémathèque de Nice propose un autre chef d’œuvre de Pier Paolo Pasolini : Mama Roma (Italie,1962, 1h50) avec la grande Anna Magnani, prostituée romaine qui décide de changer de vie pour vivre avec son fils.

samedi 2 mai

by benoit

Les folles et le Vatican
Journée spéciale 30ème anniversaire des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence

A l’occasion du 30ème anniversaire de la création du 1er Couvent des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence (San Francisco, 11 avril 1979), IN & OUT revient sur le parcours singulier de cette association emblématique de la lutte contre le SIDA. et les préjugés homophobes. Au programme : des documentaires, des expositions de photographies et la rencontre avec les Sœurs du Couvent des Chênaies.
Deux documentaires (sinon rien…)

16h00/Auditorium du MAMAC/entrée libre
Drag Nuns in Tinseltown
Film documentaire de Ren Blood (2003, Etats-Unis, 40’, vost)

À la rencontre des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence de Los Angeles. Séduisantes et parfois choquantes, les Sœurs affichent des visages blancs aux allures théâtrales et une perspective de vie unique : celle de s’engager pour le bien de leur communauté.  » Un film qui mélange les interviewes et les scènes colorées du théâtre de rue des Sœurs  » (Metro weekly)

Les règles du Vatican
Film documentaire d’Alessandro Avellis (2007, France/Italie, 1h15)
Comment le Vatican finance-t-il sa propagande réactionnaire ? Quels sont le parcours et la pensée du pape Benoît XVI ? Peut-on toujours considérer l’Italie comme un État laïque ? Ce documentaire cherche une réponse à ces questions et rend hommage à Alfredo Ormando, qui en janvier 1998 s’immolait place Saint-Pierre pour protester contre l’homophobie des hiérarchies catholiques. Alessandro Avellis enquête sur les privilèges du Vatican et relate la controverse sur le projet de loi pour les unions civiles ( » Dico « , puis  » Cus « ) qui a fait rage en 2007 dans la péninsule italienne.

18h00/Auditorium du MAMAC/entrée libre
Débat avec le réalisateur Alessandro Avellis (Les régles du Vatican, La Révolution du Désir) et les Sœurs du Couvent des Chênaies autour du parcours de l’association, de ses modes d’actions et de son rapport aux récentes prises de positions des autorités ecclésiastiques concernant la prévention contre le SIDA et le port du préservatif.

Et aussi deux expositions photos (sinon rien…)

11h30/Galerie Depardieu
A la Galerie Depardieu (64, boulevard Risso), une exposition d’Olivier Touron, magnifiques clichés, réalisés au cours de quatre ressourcements organisés par les Sœurs du Couvent du Nord (séjour visant à prendre  » globalement  » soin de malades du SIDA) entre 2000 et 2003. Olivier Touron y a animé bénévolement un atelier  » image et estime de soi « . Derrière ces images magnifiques, il y a des rencontres faites d’intelligence, d’amour, de chair et de sang. Des instants magiques malgré l’ombre menaçante, omniprésente de la maladie. Un unique message : réapprendre à vivre et le faire ensemble. L’exposition est accompagnée de projections de documentaires (Histoire de Cornettes debouts)

13h00/Thyjeff’s Café
Au Thyjeff’s Café (7 rue Emmanuel Philibert) une exposition sur le travail et de l’action des Sœurs du Couvent des Chênaies. Une procession permettra de rejoindre les deux lieux.

vendredi 1er mai

by benoit
Une journée avec Olivier Ducastel et Jacques Martineau

Apportant un nouveau regard sur les malades du SIDA, l’homosexualité ou l’adolescence, le cinéma de Ducastel et Martineau, un peu militant et optimiste sur la vie, évolue avec une grande délicatesse, aussi bien dans le drame, le vaudeville ou la comédie musicale. Le Patriote – hebdomadaire progressiste de la Côte d’Azur parrainera cette programmation.

11h00/Le Mercury
Jeanne et le garçon formidable
Film d’Olivier Ducastel et Jacques Martineau (1997, France, 1h38) avec Virginie Ledoyen, Mathieu Demy, Jacques Bonnaffé

Jeanne, jeune réceptionniste, recherche l’homme de sa vie et rencontre dans le métro Olivier. Ce dernier disparaît dès qu’il apprend qu’il est atteint du sida. Jeanne tente alors de le retrouver.« Comédie musicale dont la proximité tout azimut avec les films de Jacques Demy n’est plus à démontrer, Jeanne (…) est ainsi tissée de comédie et de drame, de plaisir et de larmes retenues, de chanson et de militantisme, vrai bonheur de cinéma qui sait saisir sans complaisance aucune la difficulté de l’amour au temps du SIDA. » Didier Roth-Bettoni (L’homosexualité au cinéma)

13h00/Le Mercury
Drôle de Félix
Film de Jacques Martineau et Olivier Ducastel (France, 2000, 1h35) avec Sami Bouajila, Patachou, Ariane Ascaride

Félix, jeune Dieppois au chômage, décide de se rendre en auto-stop à Marseille pour retrouver un père qu’il n’a jamais vu. Tout au long de son trajet, il va se construire une famille idéale au gré de belles rencontres : un petit frère, une grand-mère, un cousin, une grande sœur.« On trouve dans Drôle de Félix un élan (…) un appel à la joie tout à fait précieux. Dans ses moments de grâce, le film parviendrait presque à nous faire pleurer du simple spectacle du bonheur. » Jean-Marc Lalanne (Libération).

15h00/Le Mercury
Ma vraie vie à Rouen
Film d’Olivier Ducastel, Jacques Martineau (2001, France, 1h42) avec Ariane Ascaride, Jimmy Tavares, Jonathan Zaccaï

Pour son seizième anniversaire, Etienne reçoit un caméscope de la part de sa grand-mère. Il prend l’habitude de filmer son quotidien, le lycée, les entraînements de patinage artistique, ses amis, sa mère Caroline. Petit à petit, Etienne commence à se poser des questions sur son attirance pour les garçons autour de lui. « Ce jeune garçon plein d’élan qui ne sait où s’élancer, toujours solitaire sur la glace, Ducastel et Martineau savent le regarder, le révéler, le rendre émouvant. A travers ce qu’il filme, mais aussi en jouant sur les moments où sa caméra ne tourne pas pour gagner de la vitesse, du mystère, de la pudeur. Sous l’apparence de la spontanéité, leur mise en scène est un exercice de sensibilité, de précision. » Frédéric Strauss (Télérama)

17h00/Le Mercury
Crustacés et coquillages
Film de Jacques Martineau et Olivier Ducastel (France, 2005, 1h33) avec Valeria Bruni Tedeschi, Gilbert Melki, Jean-Marc Barr, Grégoire Colin

Pour les vacances d’été, Marc revient avec sa famille dans la maison de ses vacances d’adolescent. Sa femme, Béatrix partage son temps entre sa famille et un amant très exigeant, venu la rejoindre. Leur fille de 19 ans, Laura, s’enfuit à la première occasion avec son petit ami motard et leur fils Charly reçoit Martin, son meilleur ami homosexuel. Le séjour permet à tous ces mystères d’être progressivement levés. « Ducastel et Martineau chorégraphient avec bonheur l’amour à la plage et la confusion des désirs (..)] La grande qualité de cette comédie apparemment futile, mais doucereusement iconoclaste est la justesse du regard. Pierre Murat (Télérama)

19h00/Le Mercury
Rencontre avec Olivier Ducastel et Jacques Martineau

Olivier Ducastel et Jacques Martineau reviendront sur leur parcours de réalisateur, leurs films et leurs projets lors d’une conversation avec Didier Roth-Bettoni, journaliste et auteur de L’Homosexualité au Cinéma.

jeudi 30 avril

by benoit

Rendez-vous autour de l’oeuvre d’André Téchiné

La Cinémathèque de Nice accueille IN & OUT pour une journée spéciale André Téchiné, point d’orgue de la rétrospective consacrée à ce grand cinéaste tout au long du mois d’avril.

14h00/Cinémathèque de Nice

J’embrasse pas

Film d’André Téchiné (1991, France/Italie, 1h55) avec Manuel Blanc, Emmanuelle Béart, Philippe Noiret, Hélène Vincent, Roschdy Zem.


Pierre, jeune provincial, arrive à Paris avec le rêve de devenir acteur. Malgré ses efforts, les difficultés s’accumulent, au gré de ses rencontres : une vieille fille fanée, un journaliste homosexuel, une prostituée au grand cœur. Le désenchantement le gagne. César 1991 du Meilleur Jeune Espoir Masculin.

16h00/Cinémathèque de Nice

La Matiouette ou l’arrière-pays

Film d’André Téchiné (1982, France, 0h45) avec Jacques Nolot, Patrick Fierry

Jean-Claude, jeune comédien monté à Paris, revient dans son village natal après dix ans d’absence. Son frère, Alain, a repris le salon de coiffure familial à la mort du père. L’émotion des retrouvailles laisse rapidement place à l’incompréhension et la rancœur.

D’après la pièce de Jacques Nolot.

17h00/Cinémathèque de Nice

Les Roseaux sauvages

Film d’André Téchiné (1993, France, 1h50) avec Elodie Bouchez, Gaël Morel, Michèle Moretti


Un village du Sud-Ouest en 1962 – La guerre d’Algérie touche à sa fin. L’arrivée d’Henri, Pied-Noir d’origine, dont le père a été tué par une grenade, va servir de révélateur à François, Serge et Maïté, ses nouveaux camarades de lycée. « Téchiné montre l’adolescence comme un état douloureux et privilégié, qui rêve de se projeter dans la vie adulte sans savoir qu’il y perdra le feu qui l’anime » Olivier Kohn (Positif). César 1995 du Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, Meilleur Jeune Espoir Féminin et Meilleur Scénario Original ou Adaptation. Prix Louis-Delluc 1995.



19h00/Cinémathèque de Nice

Conversation autour de l’œuvre d’André Téchiné

avec Jean-Marc Lalanne, rédacteur en chef des Inrockuptibles et ancien rédacteur en chef des Cahiers du Cinéma et Didier Roth-Bettoni, auteur de L’Homosexualité au Cinéma.

20h00/Cinémathèque de Nice

Les Témoins

Film d’André Téchiné (2006, France, 1h55) avec Michel Blanc, Emmanuelle Béart, Sami Bouajila

Paris, été 1984 – Manu rejoint sa sœur. Il fait la connaissance d’Adrien, un médecin quinquagénaire qui lui fait découvrir son milieu et un autre style de vie. Il rencontre aussi Mehdi et Sarah, jeunes mariés avec un enfant, amis d’Adrien. « Fébrile mais souverain, douloureux mais sage, à la fois magnifique et indispensable. » Jean-Marc Lalanne (Les Inrockuptibles). César 2008 du Meilleur Second Rôle Masculin



22h00/Jazz Rock Café

Soirée « demain c’est off »

IN & OUT s’invite à une soirée Madmoizelles « spéciale cinéma » au Jazz Rock Café à partir de 22h00. Plus d’infos sur www.madmoizelles.com/

mercredi 29 avril (ouverture)

by benoit
19h00/Auditorium du MAMAC
(sur invitation)

En préliminaires,
Communication sur « l’outing » présentée par Les Insupportables
« Insupportables ! », c’est ainsi que l’artiste Ben Vautier a défini la réunion de Marcel Bataillard, Frédérik Brandi et Kristof Everart – qui ne lui avaient rien demandé… – adeptes de la performance artistico-terroriste de bon aloi. Proclamant avec Oscar Wilde que « l’art médiocre est toujours le fruit de bonnes intentions« , ils tentent de revitaliser la fonction sociale volcanique du happening, en réalisant des interventions musicales, picturales et littéraires qui ne fréquentent le bon goût qu’avec la plus extrême modération.

Loin de Sunset Boulevard
Film de Igor Minaev, 2005 (France/Russie, 2h10, vost) avec Sergueï Tsiss, Youlia Svejakova, Igor Dmitriev

URSS, années 30. Konstantin Dalmatov, jeune réalisateur, rentre d’un séjour aux Etats-Unis avec son amant, le célèbre cinéaste Alexandre Mansourov. Leur relation est découverte par les autorités qui obligent Dalmatov à collaborer. Il devient cinéaste du régime et tourne les comédies musicales dont il rêve. Après la mort mystérieuse de son compagnon, Dalmatov épouse l’actrice principale de ses films, Lidia Polyakova, pour dissimuler son homosexualité. « A la fois drame historique, reconstitution plutôt inspirée des tournages dantesques et réflexion sur la place de l’artiste, Minaev signe une fresque qui mérite le déplacement. » (Xavier Leherpeur-TéléCinéObs). Grand Prix du festival du cinéma russe de Honfleur en 2006.

In&Out 2009 : remerciements

by benoit

L’équipe des rencontres IN & OUT remercie :
La Mairie de Nice et la Direction Générale Adjointe du Développement culturel
Le Conseil Général des Alpes-Maritimes et sa Mission Cinéma
Le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et son antenne des Alpes-Maritimes

PARTENAIRES CINEMAOdile Chapel et la Cinémathèque de Nice
Pascal Gaymard et le Cinéma Le MercuryMarianne Khalili-Roméo, Estelle Macé et L*ECLAT
Laurent Trémeau et Héliotrope (Un Festival c’est trop court)Amélie Masciotta, Xavier Vaugien et Lo Peohl Cinéma
Eric Mangion et la Villa Arson
Gilbert Perlein et le MAMAC
REALISATEURS ET INTERVENANTS
Kaloust Andalian, Alessandro Avellis, Olivier Ducastel, les Insupportables (Christophe Everart, Marcel Bataillart, Frederik Brandi), Jean-Marc Lalanne, Jacques Martineau, Didier Roth-Bettoni, les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence du monde entier et particulièrement de son centre, le Couvent des Chênaies (special thanks to Cybercocks & Gaylord Doseur), Jean-Luc Verna, Pascal-Alex Vincent, ainsi que tous les réalisateurs, producteurs et distributeurs qui nous ont permis d’obtenir les films projetés

INTERVENANTS SEANCE « JEUNE PUBLIC »
Sophie Becquet, Fabien Berrais, Karine Lambert, Gérard Paroldi, Chistelle Taillibert et les partenaires des séances  » jeune public « 

ASSOCIATIONS PARTENAIRES

AGLAE, AIDES, Couleurs Gaies, Ligne Azur, l’INPES, Sida Info Service, et SOS Homophobie

AUTRES PARTENAIRESLa librairie Acropole ; Bernard Tigli et les Arts Graphiques ; Gil Béranger ; Jacques Bruno ; les Editions Carlotta ; Bérenger Carron ; Eva Brucato et Cinéma du Sud ; Chistophe (Cedac de Cimiez) ; Catherine Cohen Seat ; Roselyne Colon ; Jean-Luc Desset ; Thierry Collard et l’ESRA ; Christian Depardieu et la Galerie Depardieu ; Olivier Grébille, Evelyne Pampini, Isabelle, Céline et Image Publique; Jean-Marie Aubert et la librairie Masséna ; Patrick et Dominique Mottard ; Martine et Florence du Restaurant le Papagallo ; Julien Camy et Le Patriote ; Nice Premium ; Stéphane Levy et Via Riviera ; Michel Sajn, Olivier Gueniffey et La Strada ; Omar Nakib de l’Association La Semeuse, Jean-Pierre Spano ; Franck Viano ; Stéphanie Villa, Joseph et Aleida Warnaar

Mathieu Kleinpeter, Gilles Sandron et l’Hôtel Beau Rivage ;
Antoine Attia et la Plage Beau Rivage ;
Etienne Roche et le Casino Ruhl ;
Ali, Nadine, Fred et le Castel Plage ;
Thierry Garcia, David Foreman et Les Garçons ;
Christophe, Laurie et le Kilillie’s ;
Maxime Briazzilli et le Klub ;
Emilie, Anne et Les MadMoizelles ;
Arnaud Foassier et le N°7 ;
Patrick Destandau et l’Hôtel Le Petit Palais ;
Giuseppe Serena, Jouni Tormanen et le Restaurant La Réserve ;
Sacha, Stéphane, Cédric et le Smarties ;
Thierry, Jean-François et le Thyjeff’s Café ;
Chiara Brunello et la Trattoria de Giuseppe ;
Victor Redolfi, Adriano Martinez et l’Hôtel Windsor

PARTENAIRES PUBLICITAIRES
Akira, Akseswar, l’Aparté, le Bistrot d’Antoine, Castel Plage, la Civette du Cours, le Domino, la Brasserie L’Eden, l’agence de voyage Escapades à deux, le Fard, Le Grand Café des Arts, Gym Etoile, l’Hypnotiq, Impact Coiffure, le Klub – elektrogay discothèque, Natura Design, le Restaurant Le Safari, le Six – bar musical

(en espérant n’avoir oublié personne, sans quoi nous nous en excusons)

In&Out 2009 : nos partenaires « cinéma »

by benoit
La Cinémathèque de NiceLes activités de la Cinémathèque de Nice se développent autour de quatre départements : la diffusion, la conservation – restauration, la formation et l’édition. A l’occasion de rétrospectives, elle a accueilli au cours du premier trimestre 2009 les réalisateurs Andrzej Żuławski, Peter Greenaway et Bertrand Tavernier pour une Leçon de cinéma.
ACROPOLIS, 3 esplanade Kennedy – 06300 NICE
Tél. 04 92 04 06 66
Contact : cinematheque@ville-nice.fr
carte d’abonné 1€ – séance 2€

Le cinéma Le MercuryCinéma au label « Art et essai », propriété du Conseil général des Alpes-Maritimes, Le Mercury est un carrefour de rencontres de tous les amoureux du 7ème art. Il a reçu en 2009 des réalisateurs aussi divers que Théo Angelopoulos et Pierre Carles.
16, place Garibaldi – 06300 NICE
Tél. 08 92 68 81 06
Contact :
http://193.48.79.10/cg06_V3/cms/cinema_mercury/index.php

L*ECLAT~>Villa ArsonL*ECLAT assure une circulation entre la diffusion, la formation et la création dans le domaine des arts visuels et sonores, notamment à travers ses missions de Pôle Régional d’Education artistique et de formation au cinéma PACA. S’adressant au public le plus large, L*ECLAT favorise la rencontre des arts en plaçant le cinéma dans un débat avec les différentes disciplines artistiques.
Villa Arson – 20, avenue Stéphen Liégeard 06100 Nice
04 97 03 01 15
Contacts :
info@leclat.org

Héliotrope
L’association Héliotrope, mène depuis 1997 une action de diffusion culturelle et cinématographique autour de la forme courte de création qu’est le court métrage, avec Un Festival c’est trop court, le FESTIVAL du court métrage de Nice.
10 bis, rue Penchienatti – 06000 NICE
Tél. 04.93.13.97.65
Contact :
contact@nice-filmfest.com
Le site du Festival : www.nice-filmfest.com

Lo Peolh Cinéma
Lo Peolh Cinéma, association de diffusion pour le rayonnement du cinéma et de l’audiovisuel partout, pour tous, par tous…, investit temporairement l’espace par des projections et des interventions in situ en dehors des salles obscures. Lo Peolh Cinéma relance l’idée du spectacle ambulant où les films venaient vers les spectateurs, en accompagnant les films dans leurs ouvertures, aux confins des lieux de diffusion habituels, à l’intersection des genres entre œuvre d’art et outil pédagogique.
Contact : peolh@free.fr