Séances « Jeune public », la pédagogie par l’image

Depuis deux ans, Les Ouvreurs proposent un volet pédagogique à leur action de sensibilisation des publics par le cinéma, encouragés par les récentes directives du Ministère de l’Education Nationale et la multiplication des interventions en milieu scolaire sur les thématiques de santé et d’éducation à la sexualité. Les Séances « Jeune public » s’adressent aux collégiens et lycéens de l’Académie de Nice (classes de 3ème à BTS).

Elles ont pour objectifs de :

  1. Proposer durant le temps scolaire, des projections de films adaptés suivies de débats avec des intervenants spécialisés (universitaire, documentariste, psychothérapeute, acteur de la prévention santé)
  2. Créer un espace de visibilité, « donner à voir et penser » et ainsi faciliter l’ouverture d’esprit par le biais du cinéma et des artistes qui le font vivre
  3. Offrir aux enseignants de nouveaux outils de réflexion sur les questions d’homosexualité et de genre, d’éveil adolescent à la sexualité, d’acceptation de soi, de lutte contre les discriminations.

Deux types de séances sont proposés :

Les Séances IN en classe avec la projection de deux courts métrages ponctuée de débats avec les intervenants pour développer les dimensions artistiques et sociales des films proposés (durée : 2h).

Les Séances OUT en salle, au Cinéma Le Mercury (Place Garibaldi – Nice) avec la diffusion d’un long métrage suivie d’un débat avec les intervenants (durée : 3h).

Le dispositif comprend aussi des réunions préparatoires en amont des séances entre les organisateurs, les enseignants et les intervenants, un dossier pédagogique abordant les questions artistiques et sociales pour permettre aux enseignants de préparer et d’approfondir les thématiques abordées et un questionnaire pour évaluer la pertinence et les résultats de l’intervention auprès des élèves.

C’est dans ce cadre que Les Ouvreurs diffusent les cinq courts métrages « Jeune et homo sous le regard des autres« , produits par le Ministère de la Santé et l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education à la Santé), en partenariat avec Canal + et les Cinéma Utopia, pour mieux lutter contre l’Homophobie.