Queer à la cité #5 : Edward II

Dans le cadre du projet Cinecittà, nouvel écran sur Nice…
Tous les mois, entre octobre et mai, une séance de cinéma ou un spectacle de Théâtre/Danse dans un lieu magique et historique qui invite au croisement de pratiques artistiques, dans un esprit de liberté. Et pour le second rendez-vous : 
Jeudi 12 janvier 2012 \ 20h00
EDWARD II
de Derek Jarman \ Royaume-Uni \ 1991 \ 1h26 \ vost \ 35mm
en partenariat avec Prends-moi, le magazine des sexualités gay
Nouvellement couronné, Edouard II rappelle d’exil son amant Piers Gaveston. Il le couvre de cadeaux et de titres honorifiques et lui permet de se venger de l’Evêque de Winchester, responsable de sa déportation, qui est torturé et enfermé à la Tour de Londres. En réaction, la cour, regroupée autour du chef des armées Mortimer et de la reine délaissée Isabelle, s’organise pour précipiter la chute de favori trop gênant…
« Pour Derek Jarman, déjà souffrant, les « forces du Mal », c’est l’Angleterre en proie à la révolution conservatrice de Margaret Thatcher et, par conséquent, à une homophobie dévastatrice. (…) Politiquement et esthétiquement, Edward II – le meilleur Jarman, et de loin – garde toujours sa vigueur ravageuse.» TELERAMA


Tarif unique : 6 €
Pass Pink 3 films + 1 spectacle : 27 €
Réservations et informations : 04 93 16 82 69 // unionbproud@gmail.com 

Projet CINECITTA 2011/2012 \ Nouveau Théâtre de la Cité \ Ancien Cinéma REX

3 rue Paganini 06000 Nice,  http://www.theatredelacite.fr/



ATTENTION CHEF-D’OEUVRE DU CINEMA
Réécriture de la pièce de Christopher Marlowe, Edward II est une oeuvre libre et baroque qui mêle passion, trahison et violence. Contestataire et provocateur, Jarman mêle la langue de Marlowe, illustres dramaturge de la période élisabéthaine et contemporain de Shakespeare, aux formes postmodernes des années 90. Puisant dans la scénographie moderne, l’iconographie gay ou l’esthétique pop – l’apparition de l’icône Annie Lennox – Edward II mélange les genres en assumant  ses origines classiques. Oeuvre d’un auteur culte, Edward II est un condensé magnifique de rage et de poésie. 

DEREK JARMAN
Enfant terrible du cinéma anglais des années 90

Derek Jarman (1941-1994) est un des cinéastes les plus extrêmes du cinéma britannique. Il débute sa carrière à l’occasion du tournage du chef d’oeuvre de Ken Russel, Les Diables, en 1970, pour lequel il assure les décors et la production. Se découvrant une passion, il poursuit sa collaboration avec Russel sur Messie sauvage (1972) et réalise ses premiers courts métrages en Super 8.  

En 1975, son premier long métrage fait sensation et scandale. Coréalisé avec Paul Humsfress, Sebastiane mêle religion et sexualité pour illustrer la vie du martyre Saint Sébastien. Ouvertement homosexuel, Jarman pose ici les bases d’une oeuvre délibérément marginal et férocement engagée, aux formes novatrice, flirtant avec l’expérimentale et l’esthétique homoérotique. Devenu culte pour la communauté gay, son travail est un soutien important au mouvement LGBT anglais en pleine affirmation. 
The Angelic Conversation offre une lecture de sonnets shakespeariens par Judy Dench sur fond d’images de couple gay. The Garden revisite la Passion du Christ à travers un couple d’homosexuels. Caravaggio – Ours d’Or au Festival de Berlin- ou Wittgenstein sont des illustrations très personnelles et iconoclastes de la vie du peintre de la renaissance et du philosophe allemand. Edward II est une charge virulente contre l’homophobie ambiante et convoque les militants de l’association Outrage (Act-up anglais) au milieu d’une pièce élisabétaine.
Très critique envers une société britannique, Jarman s’impliquera personnellement en parlant publiquement du SIDA, après la découverte de sa séropositivité. Très atteint par la maladie, il termine quelques mois avant son décès Blue, film testament et autoportrait face au sida et à la mort, puis Glitterbug, documentaire composé d’images inédites de sa vie et de ses tournages.
1976 : Sebastiane
1977 : Jubilee
1979 : The Tempest
1985 : The Angelic Conversation
1986 : Caravaggio
1988 : The Last of England
1989 : War Requiem
1990 : The Garden
1991 : Edward II
1993 : Wittgenstein
1993 : Blue 
1993 : Glitterburg
Pour en savoir plus :
EDWARD II 
JUBILEE