Yearly Archives

11 Articles

1er décembre 2013 : dépistage & ruban rouge

by benoit
1er décembre 2013 : dépistage & ruban rouge

Dimanche 1er décembre 2013, Journée mondiale de Lutte contre le Sida,
Le Collectif de Lutte contre le SIDA des Alpes-Maritimes se mobilise :

de 10h00 à 16h00  
Quatre bus proposeront des tests de dépistage rapide du VIH/SIDA

  • sur l’avenue Thiers (devant la poste)
  • sur le Boulevard Victor Hugo (au coin Victor Hugo/Jean Médecin, devant la BNP)
  • Place Magenta
  • Place du Palais de justice

à 16h30 
Prise de parole et illumination du ruban rouge, place Magenta

Vous souhaitez vous mobiliser durant cette journée,
Venez illuminer le ruban rouge et manifester votre soutien à notre cause
Nous avons besoin de vous alors rejoignez-nous nombreux.

Soirée cinéma pour la Pink Parade 2013

Soirée cinéma pour la Pink Parade 2013

Dans le cadre de la Pink Parade 2013, Les Ouvreurs et le Cinéma Le Mercury présentent une soirée cinéma le VENDREDI 12 JUILLET 2013 avec la comédie gay italienne de l’année et l’avant première d’un OFNI (Objet filmique non identifié) :

19h30
GOOD AS YOU 
de Mariano Lamberti (Italie, 2013, 1h35)
avec Enrico Silvestrin, Daniela Virgilio, Lucia Mascino
À Rome, huit amis s’apprêtent à fêter ensemble le nouvel an. Isolés par une coupure de courant – avec le champagne pour seul salut, ils sont alors entraînés dans un tourbillon débridé de délires, de révélations et de quiproquos…
«Une comédie arc-en-ciel aussi délurée que ses protagonistes principaux»
«Good As You s’impose comme un divertissement communautaire frais et insolent qui sait faire voler en éclats le conservatisme latin…»
21h00
COCKTAIL
offert par Les Ouvreurs dans le hall du cinéma
21h30 
Avant première, suivi d’un débat 
LA LEGENDE DE GASPARD HAUSER
de Davide Manuli (Italie, 2013, 1h35)
avec Vincent Gallo, Silvia Calderoni, Elisa Sednaoui
Une île rocailleuse baignée de soleil, époque indéfinie, un ailleurs. Un corps s’échoue sur la plage. C’est celui de Kaspar Hauser, le prince héritier mystérieusement volatilisé à l’enfance. Ce corps réanimé qui refait surface semble avoir perdu l’esprit. Son apparition trouble la routine insulaire. Qui est Kaspar Hauser ? Un souverain, un idiot, un imposteur ? Inquiète, la Grande Duchesse de l’île appelle à la rescousse son amant, Pusher, dealer et tueur à gage. Inconscient de la menace qui pèse sur lui, l’étrange garçon apprend la vie auprès du Shérif… un ancien DJ qui voit en lui le nouveau Messie.
«Sur une B.O de VITALIC, un western électro warholien qui concours pour la plame d’or du film culte de l’année. En Androgyne club kid berlinois, Silvia Calderoni, dans le rôle titre, est sublime»

CINEMA LE MERCURY 
16 Place Garibaldi – Nice 
Tarif unique : 5 € la séance

BANDES ANNONCES 

Les Ouvreurs invitent à la Hi Beach Party

by benoit
Les Ouvreurs s’associent avec Panda06 et Hi Beach Party pour vous faire gagner 6 places pour la soirée du 4 juillet ! Pour participer, envoyez le titre du film qui a fait l’ouverture des Rencontres Cinématographiques In&Out 2013 à l’adresse concours@lesouvreurs.fr. Les trois premiers à répondre gagneront deux places chacun !

HI BEACH PARTY #1
CESAR MERVEILLE / PATRICK VIDAL / LADY B / NICOLAS DERMEN
Jeudi 4 juillet – 20h > 2h
La plage la plus électro de Nice ouvre ses HI BEACH PARTY le jeudi 4 juillet. Après la soirée de closing du Crossover avec les Pachanga Boys et les Poni Hoax, le HI Beach accueillera pour la troisième année consécutive 4 soirées tout au long de l’été. 
CESAR MERVEILLE [Cadenza / Berlin] 
Vous le connaissez probablement pour son inimitable « Chocopop Jazz » qui a fait danser les dancefloors du monde entier. La nouvelle signature Cadenza nous portera dans son univers déjanté et coloré aux ambiances latino électro. Le doux son électrisant de sa trompette jazzy et de son piano psychédélique, viendra prendre possession de votre corps pour vous faire danser tout au long de la soirée.
PATRICK VIDAL [Paris] 
Ancien chanteur du groupe Marie & les garçons, aujourd’hui DJ Patrick Vidal réussit à nous confectionner des cocktails musicaux des plus détonants. 
LADY B. [Cannes]
Enfant de la House Music de Chicago et de la Techno de Détroit, Bruno Gauthier se fait surtout remarquer sous le nom de Lady B, Dj insaisissable et imprévisible de la scène française.
NICOLAS DERMEN [Dolly Party / Nice]
DJ révélé lors de la Gaypride 2009 au Palais des sports de Marseille, Nicolas Dermen fait ses gammes aves les plus grands : Laurent Garnier, Guy Gerber, Uto Karem … De Berlin à Londres en passant par Saint Tropez il diffuse sa musique deep, house toujours sur un ton légèrement groovy.

Vjing : NoKeyFrame
Jeune collectif niçois créé en 2011, les NoKeyFrmae articulent leurs projets autour de l’image. Leur but ? Faire vivre un lieu ou encore un concert à travers des performances visuelles, tel le mapping architectural ou le live act. À l’affût des nouvelles technologies, le collectif aime surprendre les spectateurs et interagir avec eux. 

Lutte contre l’homophobie : Les Ouvreurs ont obtenu l’agrément académique

Les Ouvreurs sont heureux d’apprendre que le Rectorat de Nice vient de leur accorder, par arrêté du 10 juin 2013, l’agrément académique pour leur concours à l’Enseignement Public au travers de leurs interventions en milieu scolaire «Prévention de l’homophobie, lutte contre les discriminations et vie affective des élèves», mises en oeuvre depuis 5 ans en partenariat avec SIS Association, la Mutualité française 06 et la MGEN.
Cet agrément est «une reconnaissance de la qualité et de l’intérêt de l’action menée par une association, en même temps que la conformité de cette action aux principes régissant l’enseignement public.» Il valide notamment le caractère d’intérêt général de l’action proposée et sa complémentarité avec les programmes d’enseignement. Il est accordé par le recteur pour une durée de cinq ans, après avis obligatoire du Conseil compétent (Conseil académique des associations éducatives).

Il s’agit de la première association des Alpes-Maritimes à obtenir cet agrément académique pour une action de lutte contre l’homophobie.
REMERCIEMENTS
Les Ouvreurs tiennent à remercier tout particulièrement toutes les institutions, associations et personnes qui par leur soutien actif et leur investissement spécifique ont facilité l’obtention de cet agrément :
  • SIS Association et notamment Sophie BECQUET et Jean-Pierre PARINGAUX,
  • la Mutualité Française 06, et notamment Henri DESCHAUX BEAUME,
  • la MGEN, et notamment Magalie LANDRIEUX
  • Karine LAMBERT, Maîtresse de Conférence en Histoire et Chargée de mission égalité femmes/hommes à l’IUFM Célestin Freinet,
  • Michel TEYCHENNE, Chargé de mission du Ministre de l’Education Nationale – Lutte contre les Discriminations liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre,
  • Patrick ALLEMAND, 1er Vice-Président du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte- d’Azur,
  • Patrick MOTTARD, Conseiller général des Alpes-Maritimes,
  • Eric GOLDINGER, Adjoint au Directeur de l’Education, du Sport et de la Culture du Conseil général des Alpes-Maritimes,
  • les personnels d’éducation de plusieurs établissements partenaires (Lycée Masséna et Calmette, CIV, Collège Jean Giono, Collège Jules Romain).

BILAN DES 5 ANS
Depuis 2008, Les Ouvreurs, associés à SIS Association (titulaire d’un AGREMENT NATIONAL accordé le 26 septembre 2012) la Mutualité française et la MGEN, proposent en effet une action pédagogique de sensibilisation culturelle et citoyenne en faveur des élèves de l’Académie de Nice.
Le bilan de ces 5 années d’interventions est très positif, comme en témoignent le nombre et la diversité des élèves sensibilisés (133 séances sur 13 établissements, soit 3528 élèves sensibilisés) et l’engouement des personnels d’enseignement pour le projet. Dans le détail : 
  • 2008-2009 : 1 établissement, 2 séances, 70 élèves 
  • 2009-2010 : 2 établissements, 8 classes, 300 élèves 
  • 2010-2011 : 4 établissements,23 séances, 600 élèves 
  • 2011-2012 : 9 établissements, 58 séances, 1382 élèves 
  • 2012-2013 : 9 établissements, 43 séances, 1290 élèves
L’action est d’ailleurs inscrite au catalogue «ACT EDUC 06» du Conseil Général des Alpes-Maritimes et a reçu le soutien de l’ARS (Agence Régionale de la Santé) pour le programme d’action 2013-2014.
AIDEZ-NOUS POUR LA SUITE
Fort de cette décision, Les Ouvreurs préparent d’ores et déjà la campagne d’interventions pour l’année 2013-2014.
Cette action nécessite, pour assurer son développement et augmenter le nombre d’élèves sensibilisés, de nouveaux moyens. Nous sommes à la recherche de fonds sous toutes ses formes (mécénats, dons…). N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez nous aidez : info@lesouvreurs.fr
VENEZ FETER L’AGREMENT AU CENTRE LGBT COTE D’AZUR
Le Centre LGBT Côte d’Azur, partenaire régulier des Ouvreurs, nous invite tous le SAMEDI 29 JUIN, à fêter cette obtention lors d’une réception/présentation, qui vous donnera aussi l’occasion de rencontrer les responsables de l’assocation. Au programme :

17h : présentation du Refuge en présence de Nicolas Noguier, le président de l’association,
18h : présentation des Ouvreurs, de leurs actions en milieu scolaire et de l’agrément académique.
18h30 : Pot de l’amitié

Les «Jeudi Queer» du Mercury : Alata

Rendez-vous régulier, le jeudi soir à 21h30 (auxquels s’ajoutent d’autres horaires les jours suivants – restez vigilants…) pour vous permettre de (re)découvrir des films «queer» récents. Cette semaine, un grand film à ne manquer sous aucun prétexte :

ALATA
de Michael Mayer
Fiction, 2012, Israel, 1h36, VO/ST

Dans un bar de Tel Aviv, Roy, jeune avocat juif, rencontre Nimer, étudiant palestinien de Ramallah. Ce dernier fait des allers-retours entre Israël et les territoires occupés pour poursuivre des études à l’université. Il est confronté à une cruelle réalité : la communauté palestinienne rejette son identité et la société israélienne ne reconnaît pas sa nationalité. Leur histoire d’amour est rapidement contrariée par les questions politiques et l’arrestation du frère de Nimer pour activités terroristes. Ayant perdu son visa, Nimer prend la fuite et cherche à quitter le pays. Roy tente de lui venir en aide à son amant au mépris de tous les dangers et au risque de se faire rejeter par sa famille et sa communauté.
Grand prix 2012 au Haïfa International Film Festival
JEUDI 30 MAI A 21h30 

Séance précédée d’un cocktail offert par Les Ouvreurs et suivie d’un débat

In&Out 2013 : premiers éléments de programmation

by benoit

Chaque printemps, le cinéma gay et lesbien est à l’honneur à Nice. 

Pour la 5e édition d’In&Out, Les Ouvreurs invitent les esprits curieux à prolonger, dans les salles obscures, le débat récemment ouvert en France autour de la Famille. Onze jours durant, le Festival proposera de nombreux films, documentaires (Les Carpes remontent les fleuves avec courage et persévérance de Florence Mary, Naître père de Delphine Lanso) et fictions (Lengua materna de Liliana Paolini et Gayby de Jonathan Lisecki) apportant des éclairages sur cette question singulière et plurielle à la fois.  

D’autres axes forts structurent la programmation de cette nouvelle édition : 

  • Sébastien Lifshitz viendra présenter ses derniers films multiprimés Les Invisibles (César 2013 du Meilleur Documentaire) et en avant-première Bambi (Teddy Award 2013 du Meilleur Documentaire) ; 
  • Un focus sera consacré à deux jeunes réalisateurs américains Travis Mathews (auteur sulfureux d’Interior, Leather Bar et I Want Your Love) et Adam Brown (metteur en scène délicat de Soldat Romeo et Five Dances) ; 
  • Philippe Vallois nous entraînera aux origines du cinéma gay français (Johan, journal intime d’un homosexuel) et viendra présenter son livre autobiographique La Passion selon Vallois, coécrit par Yvan Mitifiot, directeur du Festival Ecrans Mixtes de Lyon. 
  • Sans compter les nombreuses avant-premières (Alata, Leave it on the floor, La dernière fois que j’ai vu Macao) et les films inédits (Le sexe des anges de Xavier Villaverde, Joshua Tree 1951 : a portrait of James Dean de Matthew Mishory et Margarita de Dominique Cardonna ; Laurie Colbert)  qui ont été sélectionnés dans les plus grands festivals internationaux.

Du côté des invités, outre les cinéastes Sébastien Lifshitz, Philippe Vallois et Florence Mary, seront présents Lionel Soukaz pour l’exposition 100 Polaroïds ; Pierre Guéry pour une lecture/performance de HP 1999 ou encore Caroline Mécary, l’avocate de l’homoparentalité et Alexandre Idier, sociologue de la dépénalisation de l’homosexualité.

5 ans déjà… que le temps passe vite.

Pour en savoir plus, la programmation complète sera dévoilée le 25 mars sur le site du Festival www.inoutfestival2013.com

In&Out 2013 : Regards sur la famille(s)

by benoit
5 ans déjà !
In&Out, le Festival du Film Gay et Lesbien de Nice fête sa 5e édition et poursuit la réflexion sur la Famille(s)
Depuis cinq ans, les Rencontres In&Out – le Festival du Film Gay et Lesbien de Nice – s’invitent à Nice, au début du printemps, pour 10 jours de Cinéma LGBT (Lesbien, Gay, Bi et Trans.). Organisée par l’association Les Ouvreurs, cette manifestation se tiendra cette année du 16 au 24 avril à Nice et pour la seconde année à Cannes, les 26 & 27 avril.
Une édition anniversaire qui prend pour thématique centrale un sujet d’actualité :  «Regards sur la familles(s)», un concept singulier qui se conçoit au pluriel. Loin d’une provocation, ce choix est une invitation à approfondir, en images, la petite révolution provoquée par le vote de la loi française sur le mariage et l’adoption pour tous. 
La FAMILLE que l’on cherche à fonder malgré les obstacles et interdits, la FAMILLE que l’on tente de protéger quand sa singularité la rend vulnérable, la FAMILLE qui nous fait défaut quand elle rejette notre différence, la FAMILLE de substitution que l’on recrée quand l’originale se dérobe… 
De nombreux films, fictions comme documentaires, sélectionnés dans la programmation 2013, apportent aux spectateurs de nouveaux éclairages sur cette question de société, qui semble être encore l’une des plus subversives, comme le pense depuis plus de 10 ans le sociologue Didier Eribon : «La volonté de normalisation ne me dérange pas. Je ne vois pas pourquoi on demande systématiquement aux gays et aux lesbiennes d’assumer leur fonction de subversion comme si c’était leur devoir. « Soyez subversifs pendant que nous sommes conformistes » , semble leur dire le reste de la société. La revendication du mariage, souvent présentée comme réactionnaire, est en fait plus subversive que le discours de la subversion. Elle a un effet de déstabilisation de l’ordre familial, sexuel, du genre, beaucoup plus fort que la subversion incantatoire». Un point de vue que confirme l’ampleur et l’intensité des réactions de refus.
Avec In&Out 2013, les esprits curieux, que nous savons nombreux, au regard des chiffres de fréquentation des dernières éditions (3348 spectateurs en 2011, 3889 spectateurs en 2012), pourront découvrir des avant-premières, des films inédits issus des plus grands festivals internationaux ainsi que de nombreux invités et de formidables soirées organisées par les établissements partenaires du festival (le C’Factory, le Glam, le Fard, le Malabar Station, le Bitch Bar et le Gossip Bar à Nice ; le New Barbarella et le Gigi BarBi à Cannes).
Cette année, Les Ouvreurs peuvent compter à nouveau sur un très grand nombre de partenariats et ils souhaitent tout particulièrement remercier : 

Partenaires institutionnels
Mairie de Nice / Conseil Général des Alpes Maritimes / Conseil Régional PACA
Partenaires culturels
Lo Peolh Cinéma  / L’Eclat / Le Cinéma Les Arcades / Cannes Cinéma 
Partenaires «Prévention Santé»
Prends-moi / SIS Association
Partenaires «Logistiques privilégiés»
Air France / Hôtel Le Windsor / Hôtel Le Méridien / Hi Hôtel 
Partenaires «Médias privilégiés»
France 3 / Nice Matin / Nice Radio / La Strada / Têtu

Hommage à Cocteau, Le Sang du poète

Dans le cadres des 7e Journées Poët Poët, organisé par nos amis de la Cie Une petite voix m’a dit, Les Ouvreurs et Lo Peolh Cinéma s’associent à l’hommage qui sera rendu à Jean Cocteau pour le Cinquantenaire de sa mort.  Une soirée qui s’annonce riche en surprises et qui proposera plusieurs «moments artistiques» pour rester fidèle tant à l’esprit iconoclaste et surréaliste du poète/cinéaste qu’à la dimension pluridisciplinaire de son oeuvre. Cette soirée est coordonnée par  lz Poët Burö (Olivier Debos, Sandrine Montin et Sabine Venaruzzo) et soutenue par la Mairie de Beaulieu.
IL FAUT BIEN S’AMUSER UN PEU (ET TIRER LA LANGUE A LA MORT)
JEAN COCTEAU
Vendredi 22 mars, à partir de 20h
Chapelle Sancta Maria di Olivo de Beaulieu-sur-mer
entrée : 15 €
Maîtres de cérémonie
Sabine Venaruzzo et Olivier Debos 
Performances théatrales
par Les Méduses poëtiques et Les Charivariens
Concerts dessiné 
par Simon Leopold et Jean-Baptiste Zellal (CNRR de Nice)
Cinéma 
Le Sang du poète
par Lo Peolh Cinéma et Les Ouvreurs
LE SANG DU POETE
de Jean Cocteau
Fiction, France, 1930, 49’, n&b, 16mn
Préfigurant Orphée, La Belle et la Bête ou Le Testament d’Orphée, à travers les thèmes et symboles qui sont chers au poète-cinéaste – la mort, le miroir ou les étoiles, Le Sang du poète est le premier film de Jean Cocteau (il a réalisé 3 ans plus tôt un court métrage amateur, Jean Cocteau fait du cinéma, mais il n’en existe plus de traces) et surement l’un de ses plus personnels. Chef d’oeuvre surréaliste, le film est, selon Cocteau, «une descente en soi-même, une manière d’employer le mécanisme du rêve sans dormir, une bougie maladroite, souvent éteinte par quelque souffle, promenée dans la grande nuit du corps humain». La temporalité du film est semblable à celle d’un rêve et les événements se déroulent comme ils peuvent le faire dans l’esprit humain, s’enchaînant les uns les autres dans une logique qui échappe au spectateur.
«lComment signifier l’acte créateur à l’écran ? Dans son premier film, Cocteau, le poète de l’intermédiaire, de l’entre-deux-mondes, de la métamorphose des êtres et des choses, se livre à une réflexion très libre – entièrement soumise au pouvoir fantasmatique des images de cinéma – sur le mystère de la création artistique et des songes douloureux qui habitent l’esprit du poète. Les images du film constituent une impressionnante projection d’images mentales sans grande continuité narrative, étrange voyage allégorique, déambulation hallucinée au pays des idées. Moment peu cinégénique, l’acte créateur est ici au cœur de la première séquence du film.»– Philippe Leclercq
BANDE ANNONCE 
(© Do Not Cross The Railway Lines Orchestra)
ET POUR ALLER PLUS LOIN
Les esprits curieux qui souhaitent en savoir plus sur ce chef-d’oeuvre, voici un cours de cinéma proposé par Dominique Païni pour le Forum des Images.

Les Ouvreurs s’invitent aux Teddy Awards

C’est avec beaucoup de fierté et de plaisir, mais aussi avec un grand sentiment de responsabilité, que Benoît Arnulf a accepté d’être membre du prochain jury des Teddy Awards 2013, à l’invitation de Wieland Speck, créateur de cette manifestation qui apparaît comme le plus grand moment du cinéma LGBT (Lesbien, Gay, Bi et Trans.) au monde.
Directeur artistique des Rencontres In&Out et président de l’association Les Ouvreurs, il est le premier français à occuper cette place depuis plus de dix ans et il est très impatient de savourer pleinement une expérience personnelle aussi enrichissante.
Les Teddy Awards, dont c’est la 27ème édition, se tiendront du 7 au 16 février prochain à Berlin et sont officiellement intégrés au Berlin International Film Festival. Distribués depuis 1987, au sein des films sélectionnés dans les différentes sélections de la Berlinale, les Teddy Awards sont des prix récompensant les plus talentueuses productions cinématographiques qui évoquent l’homosexualité au cinéma. Représentés par des Ours en peluche (selon un design de l’immense dessinateur gay allemand Ralf Koning), d’où leur nom, ils sont décernés par neuf membres d’un jury international, pour la plupart organisateurs de Festivals de films gay et lesbiens.
La cérémonie de remise des prix se tiendra le 15 février 2013 et sera retransmise en France par la chaîne franco-allemande ARTE et c’est Xavier Leherpeur qui en assurera le commentaire français.
Commentant sa présence aux Teddy Awards, Benoît a tenu à préciser qu’il voyait sa participation à ce jury comme la formidable opportunité de partager sa passion cinéphile avec d’autres programmateurs de festival internationaux, tout en découvrant la meilleure production mondiale actuelle en matière de cinéma Queer. Découvertes qu’il espère pouvoir faire partager avec le public niçois des prochaines Rencontres In&Out 2013, prévues du 16 au 24 avril prochain. Cette année, In&Out fêtera d’ailleurs son 5ème anniversaire et sera donc, plus que jamais, un évènement majeur dans la vie culturelle de la région, à ne manquer sous aucun prétexte ! Plus généralement, il espère que sa présence à Berlin permettra de mettre en lumière la grande diversité des Festivals gay et lesbien français, divers et très riches dans leurs propositions artistiques.

Les «Jeudi Queer» du Mercury : Yossi

Rendez-vous régulier, le jeudi soir à 21h30 (auxquels s’ajoutent d’autres horaires les jours suivants – restez vigilants…) pour vous permettre de (re)découvrir des films «queer» récents. Cette semaine, un grand film à ne manquer sous aucun prétexte :

YOSSI

d’Eytan Fox (Israël, 2013, 1h23)
Yossi vit seul sa trentaine à Tel Aviv, assumant mal sa sexualité, trouvant dans son métier de cardiologue une échappatoire à ses déboires amoureux. Lors d’un voyage dans le sud du pays, il rencontre un groupe de jeunes militaires qui lui rappelle sa jeunesse douloureuse et, parmi eux, un jeune homme qui va lui redonner le goût de vivre.

Lire une critique du film


Séance le jeudi 24 janvier à 21h30
puis le vendredi 25 à 16h00, le lundi 28 à 19h55 et le mardi 29 à 14h00

Le film sera repris en seconde semaine 
– au même horaire pour le jeudi 31
– attention certains horaires peuvent changer pour les autres jours, merci de vous reporter au site du Mercury

Cinéma Le Mercury, 16 Place Garibaldi – Nice – 08 92 68 81 06 – http://www.mercury-cg06.fr

A venir : LA PARADE de Srdjan Dragojevic (Serbe, 2013, 1h55)

v>

Les «Jeudi Queer» du Mercury : Hors les murs

Rendez-vous régulier, le jeudi soir à 21h30 (auxquels s’ajoutent d’autres horaires les jours suivants – restez vigilants…) pour vous permettre de (re)découvrir des films «queer» récents. Cette semaine, un grand film à ne manquer sous aucun prétexte :
HORS LES MURS
de David Lambert (Belgique, 2012, 1h35)
Paulo, un jeune pianiste, rencontre Ilir, un bassiste d’origine albanaise. Aussitôt, c’est le coup de foudre. Du jour au lendemain, Paulo quitte sa fiancée pour s’installer chez Ilir. Le jour où ils se promettent de s’aimer pour la vie, Ilir quitte la ville et ne revient plus.

Sur le film :
Séance le jeudi 10 janvier à 21h30 
puis le vendredi 11 janvier à 15h40, lundi 14 janvier à 19h05 et le mardi 15 janvier à 14h.

Cinéma Le Mercury, 16 Place Garibaldi – Nice – 08 92 68 81 06 – http://www.mercury-cg06.fr

A venir : YOSSI d’Eytan Fox (Israël, 2013, 1h23)  et LA PARADE de Srdjan Dragojevic (Serbe, 2013, 1h55)