La Saint Narcisse : Soirée Kenneth Angers

by benoit
La Saint Narcisse : Soirée Kenneth Angers

Les artistes, à l’invitation des Urbains de Minuit, fêtent la Saint Narcisse du 15 au 29 octobre dans 17 lieux culturels niçois. Moment privilégié de création continue d’évènements artistiques, qui permet à ce réseau d’être un véritable atelier de l’humain. Ils se réclament de NO SPONSOR NO SUBVENTION NO INSTITUTION soit 100% liberté et de gratuité. Voilà pour le cadre.
Les Ouvreurs y participent à l’occasion d’une soirée spéciale à l’ATELIER 81 (ex La Friche), le SAMEDI 25 OCTOBRE à partir de 20H00. Une soirée sous l’égide de Kenneth Anger au cour de laquelle seront projetés 3 de ses petits chefs d’oeuvres expérimentaux. D’autres instants créatifs complètent le programme : performance de marionnettes par Loïc Bettini, entr’acte par la Cie des Soufflarts et autres films proposés par les Urbains. PAF de 3 € min. en soutien aux artistes
TROIS FILMS DE KENNETH ANGER…pour commencer
Kenneth Anger est l’un des réalisateurs indépendants les plus influents de l’histoire du cinéma. Il eut un rôle primordial dans la visibilité de la culture gay au sein du cinéma américain, ses films mêlant, à des degrés divers, surréalisme, homoérotisme et occultisme. Son oeuvre a fortement influencé un nombre impressionnant de réalisateurs tels que Jean Cocteau, Martin Scorsese, David Lynch ou John Waters.
Projections organisées par Les Ouvreurs
En partenariat avec Les Urbains de Minuits et l’Atelier 81

FIREWORKS
Etats-Unis, 1947, 14 min, Int. -12 ans
avec Kenneth Anger, Gordon Gray, Bill Seltzer
«Un rêveur insatisfait s’éveille, sort dans la nuit à la recherche d’un garçon et … Le rêve d’un rêve, il retourne dans un lit moins vide qu’auparavant.».«C’est un constat personnel de mes propres sentiments à propos de la violence et d’un certain genre de masculinité. C’est également le traitement d’un genre de mythe en Amérique qui a trait au marin américain. Ceci appartient maintenant à l’histoire, mais le marin était alors une sorte de sex-symbol d’une part, et d’autre part il y avait pas mal d’ambivalence et d’hostilité, de latence et de peur dans cette image». Kenneth Anger
«Fireworks vient de cette nuit d’où émergent toutes les vraies oeuvres. Il touche le vif de l’âme et c’est là chose rare.» Jean Cocteau

KUSTOM KAR KOMMANDOS
Etats-Unis, 1965, 3 min
de Kenneth Anger
avec Sandy Trent
«Pygmalion et son amante machine. Sur la musique de Dream Lover des Paris Sisters, un jeune homme caresse par de légers coups de houpette sa voiture customisée.» Kenneth Anger
Version avortée d’un film plus long, le film règle son compte aux grosses cylindrées. La société de consommation a les mythes qu’elle mérite, et les divinités antédiluviennes s’incarnent désormais dans des voitures de course. Un regard ironique qui n’a rien à envier à Andy Warhol ou JG Ballard.

INVOCATION OF MY DEMON BROTHER
Etats-Unis, 1966-69, 11 min, Int. – 16 ans
de Kenneth Anger
avec Speed Hacker, Leonore Kandel and William, Van Leuven
«L’ombre de Notre Seigneur Lucifer avance, pendant que les Forces du Mal se rassemblent dans une messe de Minuit. La révolution du Magicien dansant autour de la Force de la Spirale Tournoyante, de la swastika solaire, jusqu’à ce que Lucifer -le Porteur de Lumière- fasse irruption.» Kenneth Anger
Le cinéaste a décidé d’utilise les images déjà tournées pour un autre de ses films, Lucifer Rising, au profit de Invocation of My Demon Brother. Ce collage composite, au rythme saccadé, entremêle aussi des images de la guerre du Vietnam, de Woodstock, des Rolling Stones, de messes noires et de bacchanales décadentes, en surimpressions, dédoublements et accélérations façon trip LSD. Tourné entre 66 et 69, le film préfigure la chute du Summer Of Love. Mick Jagger, ami fidèle du cinéaste, en compose une bande-son tout en vrombissement de synthétiseur Moog. L’ensemble est une nouveauté. Aujourd’hui Scorcese, Lynch ou Cronenberg reconnaissent l’influence des explorations de Kenneth Anger.