In&Out Nice 2019, 11e festival du film queer

by benoit
In&Out Nice 2019, 11e festival du film queer

25 – 30 juin
Cinéma Le Rialto – Cinéma Le Mercury – La Bibliothèque Nucera

Cinquante ans nous séparent de ces regards qui nous fixent. Regards d’une jeunesse anonyme et révoltée posant devant le Stonewall Inn, dans la chaleur de la fin juin 1969, alors que vient de s’allumer l’étincelle militante pour la défense des droits des personnes LGBT+. Sans pour autant avoir été anticipée et sans que ces témoins aient totalement eu conscience de l’ampleur de cet événement.

Regard puissant aussi que celui de Kasha Jacqueline Nabagesera, avec ses ailes d’ange et son attitude déterminée, photographiée en couverture par Frédéric Noy. Militante dès l’âge de 19 ans, surnommée la « Mère fondatrice » du mouvement des droits civiques des LGBT+ ougandais, elle témoigne de l’urgence à défendre partout dans le monde le droit d’être qui l’on est et d’aimer en toute liberté.

Faire converger ces regards aujourd’hui, c’est à la fois convoquer la tâche accomplie et le chemin qui reste à faire. Et c’est vertigineux !

La mue opérée par In&Out Nice en 2018 fut une belle réussite, au vu de votre fidélité et d’une fréquentation renforcée. Cette année, le choix du mois de juin prend tout son sens avec le 50e anniversaire du soulèvement de Stonewall. Jour après jour, de nouveaux visages, de nouvelles luttes se présentent à nous. Le legs des Stonewall Riots nous oblige à envisager autrement la situation des personnes trans, des réfugiés LGBT+, des nouvelles formes de parentalités et de la lutte incessante contre toutes les violences subies en raison de nos différences.

Aussi, notre sélection de films offre-t-elle un panorama d’une grande diversité à l’image de la communauté de destin qu’elle tente de cerner et qui s’incarne dans des parcours tout à fait singuliers. Un cinéma qui, par sa créativité, donne à penser par-delà les préjugés et les réflexes de rejet.

Pour agir et changer ce qui peut l’être, sans tarder.

TOUT LE PROGRAMME ICI

UNE FLAMBOYANTE OUVERTURE

portraitjeunefilleenfeu#2

L’honneur d’ouvrir les festivités revient une nouvelle fois à l’avant première d’un des fleurons du cinéma français : Portrait de la jeune fille en feu, le dernier film de Céline Sciamma, sélectionné au Festival de Cannes en compétition officielle et qui s’est vu décerner à cette occasion le prix du scénario et la Queer palm. La réalisatrice sera présente à cette projection événement

« De cette mythologie au XVIIIe siècle, Portrait de la jeune fille en feu trace une ligne ininterrompue qui révèle ce qui se joue d’immuable dans l’acte créatif et l’histoire des sentiments. La fluidité et la précision de la mise en scène, la sensualité de l’image qui berce ce propos pourraient produire le même effet sur nous. Mais les accents de modernité que glisse dans son chant d’amour Céline Sciamma sont là pour nous tenir en éveil. Et nous rappeler que dans cette éternité un combat est toujours à mener, celui des femmes pour obtenir leur libre arbitre. » Le Monde

EN SAVOIR PLUS

LES INVITÉ.ES

Banner invités Nice

In&Out s’est toujours voulu un moment de rencontres privilégié avec des artistes, intellectuel.le.s et militant.e.s qui offrent leur point de vue sur les questions de sexualités.

Outre Céline Sciamma pour Portrait de la jeune fille en feu (25/06), quatre autres cinéastes accompagnent leur film : Jacques Martineau pour Haut perchés (26/06), Julie Allione pour Viril.e.s (27/06), Émilie Jouvetpour Mon enfant ma bataille. 35 ans de lutte des familles homoparentales (29/06) et Benoit Masocco pour L’Étincelle (30/06).

Et à l’occasion de la présentation des Courts-métrages en Liberté 2019 (28/06), Charles Berling et l’équipe artistique du Liberté font le déplacement depuis Toulon pour nous présenter ce magnifique projet pédagogique de création cinématographique autour de la lutte contre les violences anti-LGBT.

HOMMAGE AUX EMEUTES DE STONEWALL

A scene during the 1969 Stonewall riots, as seen in Kate Davis and David Heilbroner’s documentary STONEWALL UPRISING. A First Run Features Release. Photo by Bettye Lane.

Pour célébrer le 50e anniversaire des Stonewall Riots, In&Out Nice propose plusieurs temps forts tout au long du festival et s’associe à la 2e Pride de Nuit niçoise, dont Les Ouvreurs ont cosigné l’appel.

Au programme deux documentaires rendront compte des événements de juin 1969 et de son héritage. Stonewall Uprising de David Heilbroner et Kate Davis (28/06) donne la pa
role aux témoins du soulèvement de Christopher Street pour éclairer cet événement fondateur et L’Étincelle de Benoit Masocco (30/06) relate cinquante ans de lutte des droits des personnes LGBT+.

Par ailleurs, une table ronde, « L’Histoire comme lutte » (29/06) autour des liens qu’entretiennent les luttes militantes et la défense de l’Histoire réunira l’historien Antoine Idier (Archives des mouvements LGBT+, Textuel, 2019) la cinéaste Émilie Jouvet (Mon enfant ma bataille. 35 ans de lutte des familles homoparentales) et Patrick Cardon, figure du militantisme homosexuel français, et créateur de la maison d’édition GayKitschCamp (qui fête ses 30 ans cette année).

EN SAVOIR PLUS