Category Archives

17 Articles

Soirée cinéma pour la Pink Parade 2013

Soirée cinéma pour la Pink Parade 2013

Dans le cadre de la Pink Parade 2013, Les Ouvreurs et le Cinéma Le Mercury présentent une soirée cinéma le VENDREDI 12 JUILLET 2013 avec la comédie gay italienne de l’année et l’avant première d’un OFNI (Objet filmique non identifié) :

19h30
GOOD AS YOU 
de Mariano Lamberti (Italie, 2013, 1h35)
avec Enrico Silvestrin, Daniela Virgilio, Lucia Mascino
À Rome, huit amis s’apprêtent à fêter ensemble le nouvel an. Isolés par une coupure de courant – avec le champagne pour seul salut, ils sont alors entraînés dans un tourbillon débridé de délires, de révélations et de quiproquos…
«Une comédie arc-en-ciel aussi délurée que ses protagonistes principaux»
«Good As You s’impose comme un divertissement communautaire frais et insolent qui sait faire voler en éclats le conservatisme latin…»
21h00
COCKTAIL
offert par Les Ouvreurs dans le hall du cinéma
21h30 
Avant première, suivi d’un débat 
LA LEGENDE DE GASPARD HAUSER
de Davide Manuli (Italie, 2013, 1h35)
avec Vincent Gallo, Silvia Calderoni, Elisa Sednaoui
Une île rocailleuse baignée de soleil, époque indéfinie, un ailleurs. Un corps s’échoue sur la plage. C’est celui de Kaspar Hauser, le prince héritier mystérieusement volatilisé à l’enfance. Ce corps réanimé qui refait surface semble avoir perdu l’esprit. Son apparition trouble la routine insulaire. Qui est Kaspar Hauser ? Un souverain, un idiot, un imposteur ? Inquiète, la Grande Duchesse de l’île appelle à la rescousse son amant, Pusher, dealer et tueur à gage. Inconscient de la menace qui pèse sur lui, l’étrange garçon apprend la vie auprès du Shérif… un ancien DJ qui voit en lui le nouveau Messie.
«Sur une B.O de VITALIC, un western électro warholien qui concours pour la plame d’or du film culte de l’année. En Androgyne club kid berlinois, Silvia Calderoni, dans le rôle titre, est sublime»

CINEMA LE MERCURY 
16 Place Garibaldi – Nice 
Tarif unique : 5 € la séance

BANDES ANNONCES 

Lutte contre l’homophobie : Les Ouvreurs ont obtenu l’agrément académique

Les Ouvreurs sont heureux d’apprendre que le Rectorat de Nice vient de leur accorder, par arrêté du 10 juin 2013, l’agrément académique pour leur concours à l’Enseignement Public au travers de leurs interventions en milieu scolaire «Prévention de l’homophobie, lutte contre les discriminations et vie affective des élèves», mises en oeuvre depuis 5 ans en partenariat avec SIS Association, la Mutualité française 06 et la MGEN.
Cet agrément est «une reconnaissance de la qualité et de l’intérêt de l’action menée par une association, en même temps que la conformité de cette action aux principes régissant l’enseignement public.» Il valide notamment le caractère d’intérêt général de l’action proposée et sa complémentarité avec les programmes d’enseignement. Il est accordé par le recteur pour une durée de cinq ans, après avis obligatoire du Conseil compétent (Conseil académique des associations éducatives).

Il s’agit de la première association des Alpes-Maritimes à obtenir cet agrément académique pour une action de lutte contre l’homophobie.
REMERCIEMENTS
Les Ouvreurs tiennent à remercier tout particulièrement toutes les institutions, associations et personnes qui par leur soutien actif et leur investissement spécifique ont facilité l’obtention de cet agrément :
  • SIS Association et notamment Sophie BECQUET et Jean-Pierre PARINGAUX,
  • la Mutualité Française 06, et notamment Henri DESCHAUX BEAUME,
  • la MGEN, et notamment Magalie LANDRIEUX
  • Karine LAMBERT, Maîtresse de Conférence en Histoire et Chargée de mission égalité femmes/hommes à l’IUFM Célestin Freinet,
  • Michel TEYCHENNE, Chargé de mission du Ministre de l’Education Nationale – Lutte contre les Discriminations liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre,
  • Patrick ALLEMAND, 1er Vice-Président du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte- d’Azur,
  • Patrick MOTTARD, Conseiller général des Alpes-Maritimes,
  • Eric GOLDINGER, Adjoint au Directeur de l’Education, du Sport et de la Culture du Conseil général des Alpes-Maritimes,
  • les personnels d’éducation de plusieurs établissements partenaires (Lycée Masséna et Calmette, CIV, Collège Jean Giono, Collège Jules Romain).

BILAN DES 5 ANS
Depuis 2008, Les Ouvreurs, associés à SIS Association (titulaire d’un AGREMENT NATIONAL accordé le 26 septembre 2012) la Mutualité française et la MGEN, proposent en effet une action pédagogique de sensibilisation culturelle et citoyenne en faveur des élèves de l’Académie de Nice.
Le bilan de ces 5 années d’interventions est très positif, comme en témoignent le nombre et la diversité des élèves sensibilisés (133 séances sur 13 établissements, soit 3528 élèves sensibilisés) et l’engouement des personnels d’enseignement pour le projet. Dans le détail : 
  • 2008-2009 : 1 établissement, 2 séances, 70 élèves 
  • 2009-2010 : 2 établissements, 8 classes, 300 élèves 
  • 2010-2011 : 4 établissements,23 séances, 600 élèves 
  • 2011-2012 : 9 établissements, 58 séances, 1382 élèves 
  • 2012-2013 : 9 établissements, 43 séances, 1290 élèves
L’action est d’ailleurs inscrite au catalogue «ACT EDUC 06» du Conseil Général des Alpes-Maritimes et a reçu le soutien de l’ARS (Agence Régionale de la Santé) pour le programme d’action 2013-2014.
AIDEZ-NOUS POUR LA SUITE
Fort de cette décision, Les Ouvreurs préparent d’ores et déjà la campagne d’interventions pour l’année 2013-2014.
Cette action nécessite, pour assurer son développement et augmenter le nombre d’élèves sensibilisés, de nouveaux moyens. Nous sommes à la recherche de fonds sous toutes ses formes (mécénats, dons…). N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez nous aidez : info@lesouvreurs.fr
VENEZ FETER L’AGREMENT AU CENTRE LGBT COTE D’AZUR
Le Centre LGBT Côte d’Azur, partenaire régulier des Ouvreurs, nous invite tous le SAMEDI 29 JUIN, à fêter cette obtention lors d’une réception/présentation, qui vous donnera aussi l’occasion de rencontrer les responsables de l’assocation. Au programme :

17h : présentation du Refuge en présence de Nicolas Noguier, le président de l’association,
18h : présentation des Ouvreurs, de leurs actions en milieu scolaire et de l’agrément académique.
18h30 : Pot de l’amitié

Les «Jeudi Queer» du Mercury : Alata

Rendez-vous régulier, le jeudi soir à 21h30 (auxquels s’ajoutent d’autres horaires les jours suivants – restez vigilants…) pour vous permettre de (re)découvrir des films «queer» récents. Cette semaine, un grand film à ne manquer sous aucun prétexte :

ALATA
de Michael Mayer
Fiction, 2012, Israel, 1h36, VO/ST

Dans un bar de Tel Aviv, Roy, jeune avocat juif, rencontre Nimer, étudiant palestinien de Ramallah. Ce dernier fait des allers-retours entre Israël et les territoires occupés pour poursuivre des études à l’université. Il est confronté à une cruelle réalité : la communauté palestinienne rejette son identité et la société israélienne ne reconnaît pas sa nationalité. Leur histoire d’amour est rapidement contrariée par les questions politiques et l’arrestation du frère de Nimer pour activités terroristes. Ayant perdu son visa, Nimer prend la fuite et cherche à quitter le pays. Roy tente de lui venir en aide à son amant au mépris de tous les dangers et au risque de se faire rejeter par sa famille et sa communauté.
Grand prix 2012 au Haïfa International Film Festival
JEUDI 30 MAI A 21h30 

Séance précédée d’un cocktail offert par Les Ouvreurs et suivie d’un débat

Hommage à Cocteau, Le Sang du poète

Dans le cadres des 7e Journées Poët Poët, organisé par nos amis de la Cie Une petite voix m’a dit, Les Ouvreurs et Lo Peolh Cinéma s’associent à l’hommage qui sera rendu à Jean Cocteau pour le Cinquantenaire de sa mort.  Une soirée qui s’annonce riche en surprises et qui proposera plusieurs «moments artistiques» pour rester fidèle tant à l’esprit iconoclaste et surréaliste du poète/cinéaste qu’à la dimension pluridisciplinaire de son oeuvre. Cette soirée est coordonnée par  lz Poët Burö (Olivier Debos, Sandrine Montin et Sabine Venaruzzo) et soutenue par la Mairie de Beaulieu.
IL FAUT BIEN S’AMUSER UN PEU (ET TIRER LA LANGUE A LA MORT)
JEAN COCTEAU
Vendredi 22 mars, à partir de 20h
Chapelle Sancta Maria di Olivo de Beaulieu-sur-mer
entrée : 15 €
Maîtres de cérémonie
Sabine Venaruzzo et Olivier Debos 
Performances théatrales
par Les Méduses poëtiques et Les Charivariens
Concerts dessiné 
par Simon Leopold et Jean-Baptiste Zellal (CNRR de Nice)
Cinéma 
Le Sang du poète
par Lo Peolh Cinéma et Les Ouvreurs
LE SANG DU POETE
de Jean Cocteau
Fiction, France, 1930, 49’, n&b, 16mn
Préfigurant Orphée, La Belle et la Bête ou Le Testament d’Orphée, à travers les thèmes et symboles qui sont chers au poète-cinéaste – la mort, le miroir ou les étoiles, Le Sang du poète est le premier film de Jean Cocteau (il a réalisé 3 ans plus tôt un court métrage amateur, Jean Cocteau fait du cinéma, mais il n’en existe plus de traces) et surement l’un de ses plus personnels. Chef d’oeuvre surréaliste, le film est, selon Cocteau, «une descente en soi-même, une manière d’employer le mécanisme du rêve sans dormir, une bougie maladroite, souvent éteinte par quelque souffle, promenée dans la grande nuit du corps humain». La temporalité du film est semblable à celle d’un rêve et les événements se déroulent comme ils peuvent le faire dans l’esprit humain, s’enchaînant les uns les autres dans une logique qui échappe au spectateur.
«lComment signifier l’acte créateur à l’écran ? Dans son premier film, Cocteau, le poète de l’intermédiaire, de l’entre-deux-mondes, de la métamorphose des êtres et des choses, se livre à une réflexion très libre – entièrement soumise au pouvoir fantasmatique des images de cinéma – sur le mystère de la création artistique et des songes douloureux qui habitent l’esprit du poète. Les images du film constituent une impressionnante projection d’images mentales sans grande continuité narrative, étrange voyage allégorique, déambulation hallucinée au pays des idées. Moment peu cinégénique, l’acte créateur est ici au cœur de la première séquence du film.»– Philippe Leclercq
BANDE ANNONCE 
(© Do Not Cross The Railway Lines Orchestra)
ET POUR ALLER PLUS LOIN
Les esprits curieux qui souhaitent en savoir plus sur ce chef-d’oeuvre, voici un cours de cinéma proposé par Dominique Païni pour le Forum des Images.

Journée mondiale de lutte contre le Sida : deux dates pour informer et prévenir


 
A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le Sida 2012, Les Ouvreurs participent à deux grandes journées de sensibilisation et d’information à Nice et à Cannes.
Le constat est toujours aussi accablant pour notre région. Les indicateurs y montrent une épidémie persistante et active, la région PACA est la 2ème région de France après IDF, avec les Alpes-Maritimes et les BdR les deux départements les plus touchés de la région. Les 20-29 ans représentent  22 % des découvertes de séropositivité dans les AM entre 2003 et 2011. L’heure est donc toujours à la mobilisation.

AGENDA

SAMEDI 1ER DECEMBRE 2012 A NICE 
Programme des actions organisées par le Collectif de Lutte contre le Sida des Alpes-Maritimes (Actes, Aides, l’ASA, le Centre LGBT Côte d’Azur, le CDAG du Conseil Général 06, le CODES 06, la Mutualité française 06, les Ouvreurs, le Planning familial et SIS Association) en partenariat avec AIDES/SIDA : FONDS POUR LA MEMOIRE.
17h30 Rassemblement, Place Magenta 
18h00 Marche aux flambeaux, Place Magenta ; Place du Pin
19h00 Prises de paroles, illumination du ruban rouge et minute de silence, Place du Pin
20h30 Projection de «We Were Here» suivi d’un débat, Cinéma Le Mercury (entrée libre)

DIMANCHE 2 DECEMBRE 2012 A CANNES 
Programme des manifestations inter-générationnelles organisées par la Mairie de Cannes et SIS Association, en partenariat avec de nombreux autres acteurs de terrain (le Conseil général des Alpes-Maritimes, Cannes Bel Age, la Croix-Rouge Française, l’Institut de Formation en Soins Infirmiers, les structures jeunesse de la Ville de Cannes, l’Action Santé Alternative du Bassin Cannois, l’Espace Santé Jeunes, la Direction de l’Hygiène et de la Santé et d’autres services municipaux)
11h30 Bain de solidarité et pause gourmande, Plage Macé
12h00 Stands, animations et démonstrations, soins osthéopathiques, Square Reynaldo Hahn
16h30 Projection de «Drôle de Felix, suivi d’un débat; Cinéma Les Arcades 
(entrée 6,50€, des invitations seront distribuées aux participants de la journée)

FILMS

WE WERE HERE – NOUS ETIONS LA
de David Weissman et Bill Weber (USA, 2011, 1h30)

Le film nous dévoile les premiers cas de sida, l’impuissance de la communauté scientifique face à ce virus alors inconnu, la médiatisation de l’épidémie, la mobilisation de la communauté civile, la création des associations et le courage sans faille des militants qui ne lâcheront rien jusqu’à l’arrivée des premières trithérapies en 1996…
Au travers de cinq point de vue, il retracent les années noires du sida et l’engagement de ceux qui ont du y faire face, dans le San Francisco des années 1980, où se concentrait la plus grande communauté homosexuelle des Etats-Unis. Face à l’hécatombe, au rejet social des malades et à l’incompréhension des chercheurs, face au besoin de prévention, de traitement et de soutien aux personnes séropositive, les premiers militants, les grandes figures de la recherche, les personnes malades, leurs proches… étaient là.

DROLE DE FELIX 
d’Olivier Ducastel et Jacques Martineau (France, 2000, 1h35)
Pour faire la rencontre de son père qu’il ne connaît pas, un jeune Dieppois se rend à Marseille. Il choisit l’auto-stop comme moyen de transport et n’hésite pas à emprunter des chemins de traverse. Parti pour faire la connaissance de son père réel, c’est en fait une famille idéale que Félix se construit tout au long de son trajet : un petit frère, une grand-mère, un cousin, une soeur…

«Avec ce second film, le duo Ducastel et Martineau confirme un univers singulier, mélange continuel de légèreté gracieuse et enchanteresse sur fond de désespoirs contemporains. Comme avec Jeanne (et le garçon formidable), les personnages s’ancrent dans notre réel, celui du SIDA, du chômage, du racisme, des familles éclatées. Drôle de Félix est un road-movie solitaire peuplé de rencontres de hasard mais jamais hasardeuses à l’exception des fachos.» – LES INROCK

BANDES ANNONCES

La Semaine du Genre – 2e édition

De nouveaux outils pour promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes

A partir de projections-débat, d’ateliers thématiques, de tables-rondes, cette manifestation a pour but de rendre accessible la problématique des stéréotypes liés au genre et d’accompagner l’émergence de nouveaux outils, projets et bonnes pratiques favorisant l’égalité entre les femmes et les hommes, entre les filles et les garçons.

Ce projet, novateur dans le Département des Alpes Maritimes, vise à donner aux acteurs et actrices de terrain une meilleure compréhension des usages et des enjeux sociaux, culturels et politiques du genre.

Thème : masculin / féminin : comment la famille, l’école, l’Etat, la religion, l’entreprise nous façonnent ? C’est quoi être un garçon ? C’est quoi être une fille ? Comment le cinéma peut-il servir d’outil de sensibilisation aux rapports sociaux de sexe ? Etc. Au cours de cette semaine, participez à des ateliers et conférences, venez découvrir des films sur le genre…

Nous vous invitons à venir nombreux et nombreux à cette 2e édition.
Dates : lundi 26 au jeudi 29 mars 2012
Lieu : place Garibaldi – Nice

Plus d’infos sur semainedugenre2012

Journée de réflexion autour de la lutte contre l’homophobie en milieu scolaire

Samedi 3 décembre 2011, la Coordination LGBT PACA, regroupant la plupart des associations LGBT (Lesbien, Gay, Bi et Trans.) de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, a proposé sa seconde journée de travail autour du thème de la lutte contre l’homophobie en milieu scolaire.
Quelle structure pouvez-vous faire intervenir selon les situations ? Quelles approches pédagogiques ? Comment fonctionnent nos interventions ? A quel moment faut-il intervenir ? Les interventions sont elles compatibles avec les compétences de l’école ? Repérer les comportements à risque et savoir y répondre. Autant de questions auxquelles nous avons tenté de répondre ensemble : associations, artistes, élu-e-s, représentantes du rectorat, enseignant-e-s, assistant-e-s sociaux-ales..
Au nombre des représentants institutionnels, étaient présents : Mme Christiane ROSSETTO, IEN Prévention-Gestion des Discriminations, Académie d’Aix-Marseille ; Mme Joëlle DURANT, infirmière conseil auprès du rectorat, Académie d’Aix-Marseille ; Mme Yolande ESKENAZI, ancienne déléguée régionale de la Halde, rattachée au Défenseur des Droits ; Mme Fatima Orsatelli, conseillère régionale, représentant  le président M. Michel Vauzelle ; Mme Aïcha Sif , coprésidente du groupe EELV et M. Pierre Souvet, secrétaire général de l’ORS (Observatoire Régional de la Santé).
Les Ouvreurs, avec leurs partenaires SIS Association et la Mutualité française 06, ont présenté le disposition d’intervention en milieu scolaire qu’ils développent sur le département des Alpes-Maritimes depuis 4 ans maintenant et qui connaît un succès croissant.
Quelques chiffres pour comprendre l’évolution de cette action depuis sa création :
  • en 2008-2009 : 1 établissement, 2 séances, 70 élèves
  • en 2009-2010 : 2 établissements, 8 classes, 300 élèves (+ 330 %)
  • en 2010-2011 : 4 établissements, 23 séances, 600 élèves (+ 100 %)
  • en 2011-2012 : 14 établissements, 70 séances, 1873 élèves ( + 210 %)

Sur les photos 1 & 2 (de droite à gauche) les intervenants niçois Benoît Arnulf (Les Ouvreurs), Jean-Pierre Paringaux (SIS Association) et Henri Deschaux-Beaume (La Mutualité Française 06)  aux côtés des coordinateurs de la journée Romain Donda (SOS Homophobie) et Sandrine Poulteau (L’autre Cercle).


Plus d’informations ici : http://www.lgbt-paca.org/3decembre

1er décembre 2011, Journée mondiale de lutte contre le Sida

Des temps forts – rencontres de sensibilisation aux risques avec le grand public, recueillement autour du ruban rouge, projection d’un film  autour de la thématique – et de nombreux autres événements sont prévue les Mercredi 30 novembre et Jeudi 1er décembre 2011.
Mercredi 30 novembre 2011
14h00-17h00 > RENCONTRE AVEC LE PUBLIC NICOIS \ Centre ville de Nice
Des équipes composées de militants du Collectif et d’étudiants formés pour l’occasion sillonneront la ville à la rencontre du public avec des informations et des messages de prévention. Ils seront suivis et filmés par Les Ouvreurs.
Jeudi 1er décembre 2011
12h00 EXPOSITION « PEINDRE CONTRE LE SIDA » \ Ipag – 4 boulevard Carabacel – Nice
18h00 RASSEMBLEMENT & MARCHE AUX FLAMBEAUX \ Place du Palais de Justice – Vieux Nice
19h00 PRISES DE PAROLE, MINUTE DE SILENCE, RUBAN ROUGE \ Place Magenta – Nice
20h00 > CINEMA : ZERO PATIENCE \ Théâtre de la Cité – 3 rue Paganini, Nice – 04 93 16 82 69
ZERO PATIENCE 
de John Greyson
Canada \ 1993 \ 1h40 \ VOST \ Num \ int. – 12 ans
Au Muséum d’Histoire Naturelle de Toronto, Sir Richard Burton, grand sexologue rescapé de l’époque victorienne, prépare une exposition sur les maladies à travers les âges. La pièce maîtresse de cette «salle des contagions» est le «patient Zero», un steward canadien qui aurait introduit le virus du Sida sur le continent américain. Burton s’efforce de le décrire comme un dégénéré irresponsable et nymphomane mais la rencontre avec le fantôme de Zero va bouleverser cette vision puritaine et homophobe.
«Zero Patience invente une histoire pour lutter à sa façon contre le SIDA. Il utilise une des formes les plus cinématographiques du merveilleux : la comédie musicale» CAHIERS DU CINEMA
Harmonie Méditerranée offrira au public un cocktail – buffet à l’issue de la séance. 

1er décembre 2010 : VIH, toujours en augmentation dans le 06. Et moi ?

Pour le 1er décembre 2011, le Collectif 06 de lutte contre le SIDA propose une nouvelle campagne de sensibilisation autour du thème VIH, toujours en augmentation dans le 06. Et moi ? 
Comme annoncé précédemment, voici enfin la vidéo de lancement de cette grande opération, réalisée par Les Ouvreurs avec le concours de tous les membres du Collectif.

© Audrey Leclerc/Les Ouvreurs, 2011

 N’hésitez pas à participer à cette campagne en partageant le plus largement possible cette vidéo.

Double(s), CSF propose deux films très queer

Comme chaque année, Cinéma Sans Frontière propose son festival qui, comme leurs séances hebdomadaires, se déroule au Cinéma Le Mercury.  Pour cette nouvelle édition, du 4 au 11 février, il sera question de DOUBLE(S), un thème qui résonne souvent avec les questions de genre. Notre attention se tourne plus particulièrement vers deux films très queer de cette belle programmation : Glen et Glenda, le premier film d’Ed Wood, ode au travestissement d’une grande modernité, et L’Autre, cinquième film de Patrick Mario Bernard et Pierre Trividic, qui représente l’aboutissement formel du travail du couple.
Chaque film est précédé d’une présentation et suivi d’une discussion avec le public animée selon les séances par Hervé Goitschel (HG), Vincent Jourdan (VJ), Bruno Precioso (BP) Josiane Scoleri (JS) et Philippe Serve (PS). Tous les films sont en vost. 

Vendredi 4 février à 20h30

GLEN OU GLENDA (PS) d’Ed Wood 
(Etats-Unis, 1953, 1h07)
Samedi 5 février à 20h30
FAMILIA (JS) de Fernando León de Aranoa 
(Esp-Port-Fra, 1997, 1h40)
Dimanche 6 février à 17h00
L’INVASION DES PROFANATEURS DE SÉPULTURE (VJ) de Don Siegel 
(Etats-Unis, 1956,1h20)
Lundi 7 févreir  20h 30
JE SUIS UN CYBORG (PS) de Park Chan-wook
(Corée du Sud, 2006, 1h45)

Mardi 8 février à 20h30
MIFUNE DOGME III (JS) de Soren Kragh- Jacobsen
(Danemark, 1999, 1h38)
Mercredi 9 février à 20h 30
L’AUTRE (HG) de Patrick-Mario Bernard et Pierre Trividic
(France, 2008, 1h37)
Jeudi 10 février à 20h 30
DOUBLE TAKE (BP) de Johan Grimonprez
(Belgique, 2009, 1h20)
Vendredi 11 février à 20h 30
LE VISAGE D’UN AUTRE (PS) de Hiroshi Teshigahara

(Japon,1966, 2h02)





Le cinéma s’invite au Salon du Polar de Drap

Pour sa 4e édition, Polar à Drap, le Salon du Polar qui se tiendra à Drap du 4 au 6 février 2011 propose, une programmation cinématographique en partenariat avec Les Ouvreurs et Lo Peolh Cinéma. 
Vous pourrez voir ou revoir Le Poulpe (1998) et Holyday (2010) du réalisateur Guillaume Nicloux, films qui font écho à la thématique du Salon 2011, “Polar et humour”. Jean-Bernard Pouy, scénariste des deux films et créateur du personnage littéraire du Poulpe sera présent à l’issue des projections pour une rencontre avec le public. 

 Plus d’information sur le blog du Salon


Filles et garçons au sein de l’Institution scolaire

Une journée de réflexion autour du thème « Filles et garçons au sein de l’Institution scolaire » est organisée le Samedi 8 janvier 2011, de 09h à 17h par la mission égalité filles/ garçons de l’IUFM de Nice (Centre Georges V). Les Ouvreurs y participent à plusieurs titres, notamment pour partager leur actions de prévention de l’homophobie dans les lycée niçois. Au programme :


1. L’apport des gender’s studies (9h00-11h00)


A quoi sert la différence des sexes ?, par Marie-Joseph Bertini, Professeure des Universités, UNS,
L’indifférence aux différences produit de la différenciation ou comment accompagner la construction identitaire des filles et des garçons dans la classe ?  » par Marie-Louise Martinez -Verdier (MCF, HDR, sciences de l’éducation, IUFM, Université Nice Sophia- Antipolis, Labo I3DL (U. de Nice) et UMR ADEF (U. de Provence)
La construction des identités de sexe de l’enfance à l’adolescence, par Fabien Berrais (Psychothérapeute certifié, Art-Thérapeute, Coach, Formateur- Intervenant à l’IERTS) :

2. L’Etat et l’égalité filles/garçons à l’école (11h-12h00)


Présentation de la mission égalité filles/garçons du Rectorat, par Charlie Galibert
Présentation de la mission départementale aux droits des femmes et à l’Egalité, par Marie-Jeanne Mavic

3. Scènes de la vie quotidienne dans un établissement ordinaire : La guerre des sexes n’aura pas lieu ?! (14h-15h30)


Etre un homme parmi les femmes : Témoignages d’enseignants du 1er degré, par Blaise Fenart et Sébastien Lefebvre,
Collèges et lycées sous tension ? Etat des lieux, par Nicole Cadene, Benoit Arnulf et Vincent Vergult

4. Quand les associations viennent soutenir l’institution scolaire (15h30-17h00)


Les actions de prévention du sexisme – Retours d’expériences (Le CIDFF, Karine Brutelle),
Agir contre les violences faites aux femmes avant de ne plus pouvoir réagir (Ni Putes Ni Soumises 06, Zineb Doulfikar)
La culture contre l’homophobie (Les Ouvreurs, Benoit Arnulf)
Eduquer aux sexualités (Sida info services, Jean-Pierre Paringaux)
Les associations aux prises avec le genre : enjeux et perspectives (Association NOUS, Anne-Gaëlle Bauchet)

Avec l’aimable participation d’Isabelle Warnaar et Sylvain Guine pour des interludes autours de textes des Monologues du Vagin.

Soutien aux cinéastes iraniens Jafar Panahi et Mohammad Rasoulov

Les deux realisateurs  iraniens Jafar Panahi et Mohammad Rasoulov ont été condamnés voici quelques jours par la justice de leur pays à six ans d’emprisonnement (cf. article du Monde), Jafar Panahi se voyant de plus interdit pour 20 ans de tournage, de voyage à l’étranger et d’interviews. Neuf associations sont liées à ce projet : CSF, Regard Indépendant, ADN, Héliotrope, Amnesty, Polychromes, Les Ouvreurs, Espace Communication Lusophone et Les Méduses. Au programme de ces journées, organisées au Cinéma Le Mercury de Nice :

vendredi 07 janvier
18h30 : Le Ballon Blanc (Panahi, 85′)
21h15 : Le Miroir (Panahi, 93′).

samedi 08 janvier
17h : Le Cercle (Panahi, 90′)
21h15 : Hors-Jeu (Panahi, 88′)

dimanche 09 janvier
15h00 : La Vie sur l’Eau (Rasoulov, 90′)
19h30 : Sang et Or (Panahi, 97′)

Plus de renseignements à cinemasansfrontieres@free.fr

Hommage à Magnus Hirschfeld, samedi 10 avril au Cimetière Caucade

Magnifique journée et soleil radieux sur le Cimetière de Caucade ce samedi 10 avril 2010. Notre petite délégation, une vingtaine de personnes, a traversé l’allée de l’Egalité pour se recueillir quelques instants sur l’imposante tombe du Docteur Magnus Hirschfeld, mort à Nice en 1935. Pour le 75e anniversaire de sa mort, les Ouvreurs souhaitaient lui rendre hommage avant la diffusion, le soir même, du film qui lui a permis de diffuser son message de tolérance, Différents des autres (1919).
Louis, le benjamin des Ouvreurs, a déposé la gerbe multicolore sur la magnifique stèle de granite ornée d’un médaillon de bronze. Les élus présents, Auguste Verola, Adjoint au Maire de Nice et Conseiller général, et Patrick Mottard, Conseiller général, ont prononcé quelques mots avant que Benoît Arnulf, président des Ouvreurs, ne rappelle les grands moments de la vie de ce précurseur de la lutte pour l’égalité des droits. 
Magnus Hirschfeld s’est engagé dès 1898 dans le combat pour l’abrogation du paragraphe 175 du code pénal allemand qui criminalisait les rapports entre adultes de même sexe. Dans le même temps, il a lancé, depuis son Institut de Recherche Sexuelle, fondé à Berlin en 1919, l’idée d’une grande et incroyablement moderne réforme sociale (égalité sexuelle, droit à l’avortement et à l’adoption, légalisation de l’homosexualité, prévention sexuelle des MST) qui n’a pu aboutir de son vivant. Ses origines juives et sa grande notoriété l’ont contraint à quitter l’Allemagne à l’avènement des Nazis et il a fini sa vie à Nice. 
Gravée dans la pierre, la devise de ce visionnaire synthétise parfaitement son juste combat : Per scientiam ad justitiam, que l’on peut traduire  par L’égalité grâce à la science. 

Les Ouvreurs remercient les élus, les représentants des associations Aglae et Sida Info Service et bien sûr les nombreux amis, d’avoir été présents pour ce très beau moment. Nous espérons, par cette initiative, redonner à ce haut lieu de notre Mémoire et de notre Histoire collective la place qu’il avait perdue, et appelons le plus grand nombre à redécouvrir l’héritage fondamental que Magnus Hirschfeld, par son action et ses combats, nous a légué. 

2e Rencontres In & Out 2010, un festival gay et lesbien sous le signe de la Mémoire



 

Pour sa 2e édition, In & Out, le festival du film gay et lesbien de Nice, poursuit ses efforts d’éclectisme et de militantisme, en se plaçant sous le signe d’une thématique centrale «Mémoire & mémoires».

Cette année encore, la priorité est donnée à la diversité avec plus de 30 films projetés, courts et long métrages confondus, entre fictions et documentaires, films grand public et cinéma expérimental, premiers films ou chefs-d’oeuvres, films de genre et grands classiques.
Deux hommages sont rendus, l’un à Magnus HIRSCHFELD, sexologue munichois du début du XXème siècle qui compte parmi les premiers grands activistes de la cause homosexuelle, l’autre à l’écrivain français Hervé GUIBERT, autour d’une oeuvre de mots et d’images bouleversantes de sincérité.
Des rencontres sont prévues avec les cinéastes Sébastien LIFSHITZ, Panos H. KOUTRAS, Olivier DUCASTEL et Jacques MARTINEAU, Cynthia ARRA, Louis DUPONT et Jean-Gabriel PERIOT (Carte blanche à Héliotrope) permettant d’aborder de nombreuses thématiques, la question trans., la déportation des « triangles roses », la révolution cinématographique Queer des années 90, l’homosexualité dans le sport, l’homosexualité vue de Grèce.
Et pour les filles, In & Out a déroulé le tapis rouge avec deux nouveautés et un film culte, qui s’offrent les places de choix, le cinéma lesbien faisant l’ouvertue (Ghosted de Monica Treut) et la clôture (El nino pez de Lucia Puenzo) du festival. Entre les deux, vous aurez le plaisir de pouvoir revoir le néo-polar ultra sexy Bound des Frères Wachowski.
Une programmation permettant à chacun de trouver ce qu’il attend ou d’être surpris par l’inattendu d’un festival ouvert sur le ville et sur le monde.

ciné-débat : Harvey Milk

CINE-DEBAT ADN

Jeudi 5 mars 2009, 20 h, au Rialto

Dans le cadre de ses ciné-débats, l’ADN (association pour la défense de la démocratrie à Nice) présente le dernier film évènement du réalisateur Gus Van Sant, Harvey Milk, couronné aux oscar pour son scénario et pour l’interprétation de Sean Penn, dans le rôle titre. Le film est soutenu par Amnesty International, qui interviendra durant la séance.
LE FILM
L’histoire vraie de Harvey Milk, le premier homme politique gay qui fut assassiné, en même temps que le maire de San Francisco, George Moscone, en 1978, pour s’être battu pour la tolérance et l’intégration des communautés gay… Gus Van Sant recrée l’ambiance de San Francisco des années 70 dans ce film évènement qui retrace le destin tragique de Harvey Milk, qui s’est sacrifié pour ses idéaux.
Harvey Milk, 2008, USA, 02h08 – réalisation Gus Van Sant – scénario Dustin Lance Black – avec Sean Penn, James Franco, Emile Hirsch, Josh Brolin, Diego Luna, Alison Pill, Victor Garber
lien : en savoir plus sur Harvey Milk