Category Archives

8 Articles

Caravaggio, chef-d’oeuvre de Derek Jarman

Pour la deuxième saison, le projet «Cinecittà» installe le cinéma au Théâtre de la Cité. Tentant de raviver le souvenir d’une époque où la salle s’appelait encore le «Cinéma Rex», il porte l’ambition de permettre au 7ème art de (re)trouver sa place au sein de la programmation théâtrale en l’enrichissant de nouveaux horizons.
Premier rendez-vous cinéma, en avant première du spectacle Moi Caravage, nous n’avons pas pu résister au plaisir de vous proposer le superbe film Caravagio de Derek Jarman. 
La vie passionnée du peintre lombard Michelangelo Merisi dit « Le Caravage » (1569-1609), protégé du Cardinal del Monte, et sa liaison bisexuelle tourmentée et scandaleuse. Après avoir fait son apprentissage, le peintre Caravaggio se rend à Rome où il mène une vie misérable en vendant ses tableaux dans la rue. Alors qu’il est hospitalisé, Caravaggio reçoit la visite du Cardinal Del Monte qui le prend sous sa protection. Mais le peintre va succomber au charme d’un jeune modèle vénal et de sa jeune femme, une belle prostituée. Pris au piège de cette relation triangulaire, Caravaggio est mêlé à de sombres intrigues et finit par poignarder son modèle. 
Lundi 15 octobre à 19h00
CARAVAGGIO
de Derek Jarman (Royaume-Unis, 1987, 1h33, VOST) 
avec Tilda Swinton, Nigel Terry et Sean Bean
Projection en partenariat avec Lo Peolh Cinéma 

Queer à la cité #7 : Fake Orgasm

Dans le cadre du projet Cinecittà, nouvel écran sur Nice…
Tous les mois, entre octobre et mai, une séance de cinéma ou un spectacle de Théâtre/Danse dans un lieu magique et historique qui invite au croisement de pratiques artistiques, dans un esprit de liberté.
Après un spectacle de danse, les Ouvreurs réinvestissent le Théâtre de la Cité pour une nouvelle projection. Et pour ce nouveau rendez-vous :
Jeudi 15 mars 2012 \ 20h00
FAKE ORGASM
de Jo Sol \ Documentaire \Espagne \2010 \1h20 \ VOST \ 35mm
Un documentaire à rebondissements qui incarne le «trouble dans le genre»
Pour accompagner la «Semaine du Genre» organisée par NOUS et le CIDFF

Ce qui semble, à première vue, une réflexion cocasse sur la simulation en amour se transforme en discours caustique sur la théorie des sexes et des identités. La camera de Jo Sol a suivi Lazlo Pearlman, artiste en mouvement, tantôt prestidigitateur, tantôt activiste, qui offre dans ses spectacles une incarnation des questions «queer». 
Son corps mis à nu dans ses performances est la matière même de son art et l’objet des réflexions qu’il tente de partager avec son public. Provocateur, il frappe les esprits et ne recule devant rien pour ébranler les idées reçues sur le sexe, le genre et les faux semblants. 
Backstage, Lazlo débat avec Maria Llopis (Collectif Girzlwholikeporno) sur la pertinence de sa démarche, commente les interviews de Judith Butler et de Beatriz Preciado, pose avec la top model Nina Braunsteiner. Un portrait d’une rare intensité.
«A provocative docu from a provocative helmer on a provocative subject» VARIETY.COM
Tarif unique : 6 €
Pass Pink 3 films + 1 spectacle : 27 €
Réservations et informations : 04 93 16 82 69 // unionbproud@gmail.com ou info@theatredelacite.fr

Projet CINECITTA 2011/2012 \ Nouveau Théâtre de la Cité \ Ancien Cinéma REX – 3 rue Paganini 06000 Nice,  http://www.theatredelacite.fr
Organisée par Bproud, Le Théâtre de la Cité, Lo Peolh Cinéma et les Ouvreurs. + d’infos sur :


BANDE ANNONCE


Queer à la cité #6 : Thanks for the adds

Dans le cadre du projet Cinecittà, nouvel écran sur Nice…
Tous les mois, entre octobre et mai, une séance de cinéma ou un spectacle de Théâtre/Danse dans un lieu magique et historique qui invite au croisement de pratiques artistiques, dans un esprit de liberté. Et pour le second rendez-vous :

Jeudi 9 février 2012 \ 21h00
THANKS FOR THE ADD  [merci d’être mon @ami]
de Yourik Golovine 

Une performance dans un espace contraint, du danseur et chorégraphe Avignonnais Yourik Golovine, accompagné par le DJ Soul Freak brother.
Thanks for the add [merci d’être mon @mi] nous plonge dans l’univers des avatars, personnages irréels qui peuplent la sphère du web. Ce spectacle met en scène un internaute qui, via son ordinateur, manipule une créature dansante piégée dans les lumières du virtuel. 
Une danse de métamorphoses sur une toile musicale actuelle.
Un cube lumineux, de trois mètres sur trois. Un DJ à la musique âpre et corrosive. Et un solo de danse à la fois virtuose et désespéré, qui passe de la jubilation à la violence – Journal La terrasse, Juillet 2011
Tarif unique : 6 €
Pass Pink 3 films + 1 spectacle : 27 €
Réservations et informations : 04 93 16 82 69 // unionbproud@gmail.com ou info@theatredelacite.fr

Projet CINECITTA 2011/2012 \ Nouveau Théâtre de la Cité \ Ancien Cinéma REX – 3 rue Paganini 06000 Nice,  http://www.theatredelacite.fr

Organisée par Bproud, Le Théâtre de la Cité, Lo Peolh Cinéma et les Ouvreurs. + d’infos sur :

Queer à la cité #5 : Edward II

Dans le cadre du projet Cinecittà, nouvel écran sur Nice…
Tous les mois, entre octobre et mai, une séance de cinéma ou un spectacle de Théâtre/Danse dans un lieu magique et historique qui invite au croisement de pratiques artistiques, dans un esprit de liberté. Et pour le second rendez-vous : 
Jeudi 12 janvier 2012 \ 20h00
EDWARD II
de Derek Jarman \ Royaume-Uni \ 1991 \ 1h26 \ vost \ 35mm
en partenariat avec Prends-moi, le magazine des sexualités gay
Nouvellement couronné, Edouard II rappelle d’exil son amant Piers Gaveston. Il le couvre de cadeaux et de titres honorifiques et lui permet de se venger de l’Evêque de Winchester, responsable de sa déportation, qui est torturé et enfermé à la Tour de Londres. En réaction, la cour, regroupée autour du chef des armées Mortimer et de la reine délaissée Isabelle, s’organise pour précipiter la chute de favori trop gênant…
« Pour Derek Jarman, déjà souffrant, les « forces du Mal », c’est l’Angleterre en proie à la révolution conservatrice de Margaret Thatcher et, par conséquent, à une homophobie dévastatrice. (…) Politiquement et esthétiquement, Edward II – le meilleur Jarman, et de loin – garde toujours sa vigueur ravageuse.» TELERAMA


Tarif unique : 6 €
Pass Pink 3 films + 1 spectacle : 27 €
Réservations et informations : 04 93 16 82 69 // unionbproud@gmail.com 

Projet CINECITTA 2011/2012 \ Nouveau Théâtre de la Cité \ Ancien Cinéma REX

3 rue Paganini 06000 Nice,  http://www.theatredelacite.fr/



ATTENTION CHEF-D’OEUVRE DU CINEMA
Réécriture de la pièce de Christopher Marlowe, Edward II est une oeuvre libre et baroque qui mêle passion, trahison et violence. Contestataire et provocateur, Jarman mêle la langue de Marlowe, illustres dramaturge de la période élisabéthaine et contemporain de Shakespeare, aux formes postmodernes des années 90. Puisant dans la scénographie moderne, l’iconographie gay ou l’esthétique pop – l’apparition de l’icône Annie Lennox – Edward II mélange les genres en assumant  ses origines classiques. Oeuvre d’un auteur culte, Edward II est un condensé magnifique de rage et de poésie. 

DEREK JARMAN
Enfant terrible du cinéma anglais des années 90

Derek Jarman (1941-1994) est un des cinéastes les plus extrêmes du cinéma britannique. Il débute sa carrière à l’occasion du tournage du chef d’oeuvre de Ken Russel, Les Diables, en 1970, pour lequel il assure les décors et la production. Se découvrant une passion, il poursuit sa collaboration avec Russel sur Messie sauvage (1972) et réalise ses premiers courts métrages en Super 8.  

En 1975, son premier long métrage fait sensation et scandale. Coréalisé avec Paul Humsfress, Sebastiane mêle religion et sexualité pour illustrer la vie du martyre Saint Sébastien. Ouvertement homosexuel, Jarman pose ici les bases d’une oeuvre délibérément marginal et férocement engagée, aux formes novatrice, flirtant avec l’expérimentale et l’esthétique homoérotique. Devenu culte pour la communauté gay, son travail est un soutien important au mouvement LGBT anglais en pleine affirmation. 
The Angelic Conversation offre une lecture de sonnets shakespeariens par Judy Dench sur fond d’images de couple gay. The Garden revisite la Passion du Christ à travers un couple d’homosexuels. Caravaggio – Ours d’Or au Festival de Berlin- ou Wittgenstein sont des illustrations très personnelles et iconoclastes de la vie du peintre de la renaissance et du philosophe allemand. Edward II est une charge virulente contre l’homophobie ambiante et convoque les militants de l’association Outrage (Act-up anglais) au milieu d’une pièce élisabétaine.
Très critique envers une société britannique, Jarman s’impliquera personnellement en parlant publiquement du SIDA, après la découverte de sa séropositivité. Très atteint par la maladie, il termine quelques mois avant son décès Blue, film testament et autoportrait face au sida et à la mort, puis Glitterbug, documentaire composé d’images inédites de sa vie et de ses tournages.
1976 : Sebastiane
1977 : Jubilee
1979 : The Tempest
1985 : The Angelic Conversation
1986 : Caravaggio
1988 : The Last of England
1989 : War Requiem
1990 : The Garden
1991 : Edward II
1993 : Wittgenstein
1993 : Blue 
1993 : Glitterburg
Pour en savoir plus :
EDWARD II 
JUBILEE

Queer à la Cité #2 : Mel & Jenny

Dans le cadre du projet Cinecittà  > nouvel écran sur Nice …

Tous les mois, entre octobre et mai, une séance de cinéma dans un lieu magique et historique qui invite au croisement de pratiques artistiques, dans un esprit de liberté. Et pour le second rendez-vous : 
Jeudi 10 novembre 2011 \ 20h00
MEL & JENNY
de Nana Neul \ Allemagne \ 2010 \ 1h29 \ vost \ Num
Mel, une jeune femme aux allures garçonne, rêve de changer de vie. Sa rencontre avec Jenny lui permet de s’inventer une nouvelle identité. Elle devient Miguel, originaire du Portugal, et enferme sa nouvelle relation amoureuse dans un mensonge, de plus en plus difficile à révéler. Elle découvre à quel point il est exaltant et parfois violent d’être amoureuse…

Acclamé dans de nombreux festivals à travers le monde, le film, plein de charme, à l’image de ses interprètes a obtenu le Prix Têtue du meilleur film au Festival Lesbien Cineffable en 2009. Nana Neul y dépeint avec justesse les tumultes liés à la recherche de son identité sexuelle et aux difficultés de l’assumer. «La réalisation est magnifique, le film est une succession d’images poétiques, les actrices sont remarquables» – TETUE




Tarif unique : 6 €
Pass Pink 3 films + 1 spectacle : 27 €
Réservations et informations : 04 93 16 82 69 // unionbproud@gmail.com 
Projet CINECITTA 2011/2012 > Nouveau Théâtre de la Cité > Ancien Cinéma REX
3 rue Paganini 06000 Nice  > http://www.theatredelacite.fr/

1er décembre 2010 : VIH, toujours en augmentation dans le 06. Et moi ?

Pour le 1er décembre 2011, le Collectif 06 de lutte contre le SIDA propose une nouvelle campagne de sensibilisation autour du thème VIH, toujours en augmentation dans le 06. Et moi ? 
Comme annoncé précédemment, voici enfin la vidéo de lancement de cette grande opération, réalisée par Les Ouvreurs avec le concours de tous les membres du Collectif.

© Audrey Leclerc/Les Ouvreurs, 2011

 N’hésitez pas à participer à cette campagne en partageant le plus largement possible cette vidéo.

Queer à la Cité #1 : The Rocky Horror Picture Show, en live


Les Ouvreurs vous présentent un nouveau rendez-vous culturel LGBT mêlant cinéma, théâtre et danse au Théâtre de la Cité. Retrouvez tous les mois, entre octobre et mai, une projection ou un spectacle totalement queer dans un lieu magique qui invite au croisement de pratiques artistiques, dans un esprit de liberté.

Dimanche 30 octobre 2011 \ 20h00 (complet) & 22h30

THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW

de Jim Sherman \ USA \ 1975 \ 1h36 \ vost \ Num \ Int. – 12 ans


La cultissime comédie musical animée en live par les Irrational Masters
Attention, c’est l’événement incontournable de la rentrée. The Rocky Horror Picture Show revient à Nice dans une version animée en live par les Irrationals Master, tout droit sortie des mythiques soirées parisiennes du Studio Galande. Une séance de cinéma comme vous n’en avez jamais vue, où le spectacle est autant dans la salle qu’à l’écran. 
The Rocky Horror Picture Show, c’est la folle histoire d’un jeune couple coincé, Brad et Janet, qui tombe en panne un soir d’orage et trouve refuge dans un mystérieux château peuplé d’étranges occupants. Le propriétaire Frank’N Furter se livre à une très sensuelle expérience à laquelle ils vont prendre part malgré eux… 
Porté par un casting inoubliable – notamment Tim Curry, Susan Sarandon dans son 1er rôle – et les chansons de Richard O’Brian – les mythiques The Time Warp et Sweet Transvestite – cet opéra rock reste un film totalement inclassable. VENEZ DEGUISÉS, des cadeaux sont à gagner.
Cette expérience unique viendra clore la 2e Fantastique Semaine du Cinéma, organisée par les Méduses (24-30 octobre 2011)


Tarif unique : 10 €
Pass Pink 3 films + 1 spectacle : 27 €
Réservations et informations : 04 93 16 82 69 // unionbproud@gmail.com 

Projet CINECITTA 2011/2012 > Nouveau Théâtre de la Cité > Ancien Cinéma REX
3 rue Paganini 06000 Nice  > http://www.theatredelacite.fr/

Agenda 2011-2012, épisode 1 : une fantastique rentrée

Nous vous avons quittés sur le franc succès du Pink Week-end, où près de 300 personnes nous ont suivis pour la projection de Certains l’aiment chaud et pour la représentation du Cabaret Sexuel. Après quelques semaines de vacances bien méritées, les Ouvreurs proposent une rentrée très «fantastique» en amuse-bouche d’une année pleine de surprises, riche de nouveaux partenariats très prometteurs.
Pour les deux premiers rendez-vous, nous poursuivons notre exploration des liens entre deux genres cinématographiques en marge(s) : fantastique/horreur et queer (1). Au programme :
ACTE 1 : Séance «La Science-fiction de Jonh Carpenter» avec Ghosts of Mars
10 Septembre 2011, 19h30, Cinéma Le Mercury – Nice
5 € la séance, film int. – 12 ans
Reprise de Cinenasty pour la deuxième saison du célèbre ciné-club, totalement «Midnight movies», proposé par Les Méduses. Plus d’infos sur www.cinenasty.com. Les Ouvreurs se sont vu offrir une carte blanche pour la séance d’ouverture. L’occasion de redécouvrir sur grand écran un petit chef-d’oeuvre de John Carpenter, alias «Big John», un des grands maîtres du cinéma fantastique américain. Un film de science-fiction horrifique présentant des personnages à vif, en état de siège, aux prises avec une menace enragée et protéiforme.
Ghosts of Mars (USA, 2001, 1h38, vost, 35mm), western futuriste ultra-violent, relate l’expédition d’un groupe de policiers dans une station minière en bordure de la zone explorée de la planète rouge. Les femmes sont aux commandes de la troupe, à l’image de la société matriarcale lesbienne qui s’est imposée comme nouvel ordre social mondial. Venu transférer un dangereux criminel, Desolation Williams, le groupe se trouve aux prises avec une horde de zombies sanguinaires, possédés par l’esprit de la planète.
Bande-annonce
ACTE 2 : The Rocky Horror Picture Show Live
30 octobre 2011, 20h, Théâtre de la Cité, Nice
10 € la séance live animée par les Irrational Masters (troupe officielle du Studio Galande de Paris), film int. – 12 ans

Attention ! Evénement incontournable à ne pas rater. Les Ouvreurs vous proposent pour la seconde fois à Nice (3) de découvrir la comédie musicale la plus culte de tous les temps, The Rocky Horror Picture Show de Jim Sharman (USA, 1975, 1h40) dans une version live animée par la troupe des Irrationals Master, tout droit sortie des mythiques soirées du Studio Galande de Paris. Une séance de cinéma comme vous n’en avez jamais vue où le spectacle est autant dans la salle que sur l’écran. Cette soirée d’exception viendra en même temps clore la 2e Fantastique Semaine du Cinéma, (organisée par les Méduses du 24 au 30 octobre 2011) et inaugurer Cine Città, la nouvelle programmation « queer cinema» mensuelle proposée par le Théâtre de la Cité en partenariat avec Lo Peolh et Les Ouvreurs.
Pour les distraits, The Rocky Horror Picture Show, c’est l’histoire complètement barrée de Janet et Brad, un jeune couple coincé qui tombe en panne un soir d’orage et trouve refuge dans un mystérieux château peuplé d’étranges occupants. Le propriétaire, Frank’N Furter, se livre à une étrange et très sensuelle expérience à laquelle ils vont prendre part malgré eux.
Bande-annonce
ou ici http://youtu.be/Rj_xYu2QGQc

Notes :
(1) mot anglais signifiant « étrange » ou « peu commun » utilisé comme insulte homophobe puis réemployé par provocation ironique par les mouvements militants et intellectuels GLBT.
(2) in Mythes et masques, les fantômes de John Carpenter, Luc Lagier et Jean-Baptiste Thoret, Dreamland Editeur, Paris, 1998, p.265.
(3) plus de 250 personnes ont pu assister à la projection endiablée du Rocky Horror Picture Show en live, programmée en clôture de la 1ère édition des Rencontres In&Out en avril 2009 au Casino Ruhl.

A suivre au prochain numéro
2011-2012, épisode 2 : Solidarité et Journée mondiale de lutte contre le SIDA