Category Archives

5 Articles

Journée de réflexion autour de la lutte contre l’homophobie en milieu scolaire

Samedi 3 décembre 2011, la Coordination LGBT PACA, regroupant la plupart des associations LGBT (Lesbien, Gay, Bi et Trans.) de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, a proposé sa seconde journée de travail autour du thème de la lutte contre l’homophobie en milieu scolaire.
Quelle structure pouvez-vous faire intervenir selon les situations ? Quelles approches pédagogiques ? Comment fonctionnent nos interventions ? A quel moment faut-il intervenir ? Les interventions sont elles compatibles avec les compétences de l’école ? Repérer les comportements à risque et savoir y répondre. Autant de questions auxquelles nous avons tenté de répondre ensemble : associations, artistes, élu-e-s, représentantes du rectorat, enseignant-e-s, assistant-e-s sociaux-ales..
Au nombre des représentants institutionnels, étaient présents : Mme Christiane ROSSETTO, IEN Prévention-Gestion des Discriminations, Académie d’Aix-Marseille ; Mme Joëlle DURANT, infirmière conseil auprès du rectorat, Académie d’Aix-Marseille ; Mme Yolande ESKENAZI, ancienne déléguée régionale de la Halde, rattachée au Défenseur des Droits ; Mme Fatima Orsatelli, conseillère régionale, représentant  le président M. Michel Vauzelle ; Mme Aïcha Sif , coprésidente du groupe EELV et M. Pierre Souvet, secrétaire général de l’ORS (Observatoire Régional de la Santé).
Les Ouvreurs, avec leurs partenaires SIS Association et la Mutualité française 06, ont présenté le disposition d’intervention en milieu scolaire qu’ils développent sur le département des Alpes-Maritimes depuis 4 ans maintenant et qui connaît un succès croissant.
Quelques chiffres pour comprendre l’évolution de cette action depuis sa création :
  • en 2008-2009 : 1 établissement, 2 séances, 70 élèves
  • en 2009-2010 : 2 établissements, 8 classes, 300 élèves (+ 330 %)
  • en 2010-2011 : 4 établissements, 23 séances, 600 élèves (+ 100 %)
  • en 2011-2012 : 14 établissements, 70 séances, 1873 élèves ( + 210 %)

Sur les photos 1 & 2 (de droite à gauche) les intervenants niçois Benoît Arnulf (Les Ouvreurs), Jean-Pierre Paringaux (SIS Association) et Henri Deschaux-Beaume (La Mutualité Française 06)  aux côtés des coordinateurs de la journée Romain Donda (SOS Homophobie) et Sandrine Poulteau (L’autre Cercle).


Plus d’informations ici : http://www.lgbt-paca.org/3decembre

Séances jeunes publics contre l’homophobie


Soutenez la lutte contre l’homophobie avec Les Ouvreurs !


Une nouvelle façon de militer pour notre association et pour nos actions de prévention à l’homophobie, lutte contre les discriminations et la vie affective des élèves. 
Les séances que nous organisons en milieu scolaire ont été retenues par le Trophée des Associations de la Fondation EDF,  (+ d’information iciqui vise à donner un coup de pouce aux associations bénévoles se consacrant aux jeunes dans les milieux de la culture, de la solidarité ou de la nature. En jeu, une aide financière plus ou moins importante selon le soutien que vous nous accorderez : il vous suffit de cliquer une fois toutes les 24 heures sur le lien si dessous depuis un ordinateur et/ou un smartphone.

On compte sur vous pour vos clics quotidiens et pour partager l’info avec vos contacts, histoire de faire reculer ensemble l’homophobie.

Campagne LIGNE AZUR dans les collèges et les lycées

Le ministère de l’Education nationale va mettre à disposition des lycées et collèges une affiche et des cartes mémo destinées aux jeunes se posant des questions sur leur orientation sexuelle. Ce matériel d’information et de sensibilisation renverra vers le dispositif Ligne Azur.

Le 3 février dernier, le ministre de l’Education nationale Luc Chatel avait rappelé en clôture du 6ème forum de la Fondation Wyeth pour la santé des enfants et des adolescents, qu’il entendait s’attaquer en 2010 à l’ensemble des discriminations, y compris les discriminations liées à l’orientation sexuelle.

Extrait de son intervention  :

« Je ne saurais non plus accepter qu’un adolescent soit maltraité, voire harcelé, par ses camarades en raison de ses préférences sexuelles. Nous connaissons tous la douloureuse réalité des chiffres. Selon le dernier baromètre santé de l’INPES la prévalence des pensées suicidaires dans une année est de 12, 9 % chez les jeunes homosexuels et bisexuels alors qu’elle n’est que de 6, 4 % chez les jeunes hétérosexuels. Soit deux fois plus de pensées suicidaires chez les jeunes homosexuels et bisexuels. Plus dramatique encore, selon une étude de l’INSERM en 2005, les jeunes hommes homosexuels ont 13 fois plus de risques de faire une tentative de suicide que les jeunes hommes hétérosexuels. 
Nous connaissons aussi la souffrance de celles et ceux qui s’interrogent sur leur sexualité. Voilà pourquoi j’ai tenu à ce que l’Éducation nationale lance dès le mois de mars une nouvelle campagne d’information sur la ligne Azur dans tous les lycées et les collèges. Il s’agit de faire connaître ce numéro d’écoute à ceux qui se posent des questions sur leurs préférences sexuelles. Il s’agit aussi de leur offrir un espace de partage, de dialogue et d’écoute pour combattre le repli sur soi, l’isolement et la peur du regard des autres. Dans le cadre du plan santé que je prépare, je tiens à intégrer un volet sur le bien-être et l’équilibre psychique des adolescents. Il me paraît dès lors essentiel de mettre en place un accompagnement plus personnalisé pour les jeunes en souffrance, notamment parce qu’ils s’interrogent. »



Séances « Jeune public », la pédagogie par l’image

Depuis deux ans, Les Ouvreurs proposent un volet pédagogique à leur action de sensibilisation des publics par le cinéma, encouragés par les récentes directives du Ministère de l’Education Nationale et la multiplication des interventions en milieu scolaire sur les thématiques de santé et d’éducation à la sexualité. Les Séances « Jeune public » s’adressent aux collégiens et lycéens de l’Académie de Nice (classes de 3ème à BTS).

Elles ont pour objectifs de :

  1. Proposer durant le temps scolaire, des projections de films adaptés suivies de débats avec des intervenants spécialisés (universitaire, documentariste, psychothérapeute, acteur de la prévention santé)
  2. Créer un espace de visibilité, « donner à voir et penser » et ainsi faciliter l’ouverture d’esprit par le biais du cinéma et des artistes qui le font vivre
  3. Offrir aux enseignants de nouveaux outils de réflexion sur les questions d’homosexualité et de genre, d’éveil adolescent à la sexualité, d’acceptation de soi, de lutte contre les discriminations.

Deux types de séances sont proposés :

Les Séances IN en classe avec la projection de deux courts métrages ponctuée de débats avec les intervenants pour développer les dimensions artistiques et sociales des films proposés (durée : 2h).

Les Séances OUT en salle, au Cinéma Le Mercury (Place Garibaldi – Nice) avec la diffusion d’un long métrage suivie d’un débat avec les intervenants (durée : 3h).

Le dispositif comprend aussi des réunions préparatoires en amont des séances entre les organisateurs, les enseignants et les intervenants, un dossier pédagogique abordant les questions artistiques et sociales pour permettre aux enseignants de préparer et d’approfondir les thématiques abordées et un questionnaire pour évaluer la pertinence et les résultats de l’intervention auprès des élèves.

C’est dans ce cadre que Les Ouvreurs diffusent les cinq courts métrages « Jeune et homo sous le regard des autres« , produits par le Ministère de la Santé et l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education à la Santé), en partenariat avec Canal + et les Cinéma Utopia, pour mieux lutter contre l’Homophobie.

Jeune et homo sous le regard des autres : 5 courts métrages contre l’homophobie

Quand on est adolescent et qu’on s’interroge sur son orientation affective et sexuelle, c’est malheureusement aussi le moment où l’on peut découvrir l’homophobie et sa violence. Cette période est souvent difficile à vivre et peut entraîner de graves troubles, allant parfois même jusqu’au suicide.

Pour mieux lutter contre l’homophobie et ses conséquences (le rejet des autres ou de soi-même), le Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative et l’Inpes (Institut National de Prévention et d’Education à la Santé), en partenariat avec Canal + et les Cinémas Utopia ont organisé un concours de scénarios sur le thème de la prise de conscience de son homosexualité dans notre société. Un jury présidé par André Téchiné a sélectionner les 5 meilleurs scénarios qui ont été réalisés par de jeunes réalisateurs français (Céline Sciamma, Pascal-Alex Vincent, Xavier Gens…)

Pauline
Réalisé par Céline Sciamma, sur une idée originale de Daphné Charbonneau,
Avec Anaïs Demoustier
Durée 7’52

Une jeune fille raconte son histoire, son enfance joyeuse dans une petite vile de province où tout le monde se connaît, la révélation infamante de son homosexualité par un ami de ses parents, le silence des témoins, la douleur de la solitude, la fuite pour s’accepter.

Les incroyables aventures de Fusion Man
Réalisé par Xavier Gens et Marius Vale, sur une idée originale de David Halphen
Avec Raphaël Personnaz, Mélanie Bernier, Frédéric Chau, Félix Moati et Patrick Ligardes
durée : 8’24

Dan, alias Fusion Man, s’apprête à passer la soirée avec son petit ami Marc, quand il est appelé au secours de Raphaël, un jeune homo qui tente de se suicider sous l’influence de Waco, un super vilain qui influence les esprits.

Omar
Réalisé par Sébastien Gabriel, sur une idée originale d’Axel Djossou
Avec François Civil, Karim Zakraoui, Kévin Coélho, Adrien Ruiz, Eriq Ebouaney, Claudia Tagbo et Bouraouia Marzouk
Durée : 8’55

Omar vit dans une cité, qu’il aime et qui l’aime, mais où il ne peut révéler son homosexualité. Ses copains de foot ne laissent passer aucune occasion pour manifester leur homophobie à l’encontre d’Arthur un garçon trop efféminé à leur goût. Omar et Arthur se retrouvent à l’abri des regard, dans les parkings de la cité, pour écrire des poèmes et s’aimer en secret. La découverte de leur relation pousse Omar à quitter la cité.
Omar – Court métrage contre l’homophobie par jydomEn colo
Réalisé par Pascal Alex Vincent, sur une idée originale de Guillaume Nail
Avec Emylou Brunet, Laura Boujenah, Côme Levin, Axel Wursten, Paul Perles et Alexis Michalik, durée : 7’43

Lors d’un jeu autour du feu de camp, deux jeunes garçons, Mathieu et Maxime, ont pour défi de s’embrasser. Le baiser provoque un certain émoi chez eux et des réactions homophobes de plus en plus directes des autres jeunes du groupe à l’encontre de Maxime. En retrait, le moniteur, beau et sportif, veille.

Basket et Maths
Réalisé par Rodolphe Marconi, sur une idée originale de Sébastien Perroy
Avec Jean-Denis Marcoccio, Aurélien Baty et Ugo Venel
Durée : 6’02

Jérôme est amoureux de Cédric, mais n’arrive pas à s’avouer qu’il est homosexuel. Lors d’un cours particulier de maths, Cédric embrasse Jérôme sur un coup de tête, sans comprendre lui-même son acte. Il fait comme s’il ne s’était rien passé. Les deux jeunes garçons devront apprendre à accepter leur homosexualité.