Category Archives

10 Articles

Une équipe formidable

In&Out 2011, une partie de l’équipe des Ouvreurs et leurs partenaires (Pierre, Vincent, Xavier, Stéphane, Jean-Pierre, Sylvain, Fatiha, Marie, Sébastien, Eric, Isabelle, Catherine, Louis, Jannick, Blandine, Benoît, Thomas, Audrey, Mike et Jessica). Matt, Alice, Sylvie, Fabrice, Yveline, Marc, Anthony Christophe, Blaise étaient en plein boulot… Merci à tous.  

Les Ouvreurs dans Tétu

Voici un article du dernier numéro de Tétu (déc. 2010) sur les nouvelles orientations des Festivals de Films LGBT français. Les amateurs de Quartier d’été, nos séances en plein air estivales au terrain de tennis de la Semeuse, reconnaîtront les photos qui lui servent d’illustrations.

(double cliquez sur l’image pour l’agrandir et lire le texte) 

Hommage à Magnus Hirschfeld, samedi 10 avril au Cimetière Caucade

Magnifique journée et soleil radieux sur le Cimetière de Caucade ce samedi 10 avril 2010. Notre petite délégation, une vingtaine de personnes, a traversé l’allée de l’Egalité pour se recueillir quelques instants sur l’imposante tombe du Docteur Magnus Hirschfeld, mort à Nice en 1935. Pour le 75e anniversaire de sa mort, les Ouvreurs souhaitaient lui rendre hommage avant la diffusion, le soir même, du film qui lui a permis de diffuser son message de tolérance, Différents des autres (1919).
Louis, le benjamin des Ouvreurs, a déposé la gerbe multicolore sur la magnifique stèle de granite ornée d’un médaillon de bronze. Les élus présents, Auguste Verola, Adjoint au Maire de Nice et Conseiller général, et Patrick Mottard, Conseiller général, ont prononcé quelques mots avant que Benoît Arnulf, président des Ouvreurs, ne rappelle les grands moments de la vie de ce précurseur de la lutte pour l’égalité des droits. 
Magnus Hirschfeld s’est engagé dès 1898 dans le combat pour l’abrogation du paragraphe 175 du code pénal allemand qui criminalisait les rapports entre adultes de même sexe. Dans le même temps, il a lancé, depuis son Institut de Recherche Sexuelle, fondé à Berlin en 1919, l’idée d’une grande et incroyablement moderne réforme sociale (égalité sexuelle, droit à l’avortement et à l’adoption, légalisation de l’homosexualité, prévention sexuelle des MST) qui n’a pu aboutir de son vivant. Ses origines juives et sa grande notoriété l’ont contraint à quitter l’Allemagne à l’avènement des Nazis et il a fini sa vie à Nice. 
Gravée dans la pierre, la devise de ce visionnaire synthétise parfaitement son juste combat : Per scientiam ad justitiam, que l’on peut traduire  par L’égalité grâce à la science. 

Les Ouvreurs remercient les élus, les représentants des associations Aglae et Sida Info Service et bien sûr les nombreux amis, d’avoir été présents pour ce très beau moment. Nous espérons, par cette initiative, redonner à ce haut lieu de notre Mémoire et de notre Histoire collective la place qu’il avait perdue, et appelons le plus grand nombre à redécouvrir l’héritage fondamental que Magnus Hirschfeld, par son action et ses combats, nous a légué. 

2377 spectateurs pour In & Out 2010

Nous sommes très heureux de pouvoir annoncer le chiffre de fréquentation de ces 2e Rencontres In & Out, confirmant l’impression générale de bonne affluence qui nous a accompagnés tout au long du festival.

In & Out a réuni cette année 2377 spectateurs et visiteurs, soit près de 500 de plus que l’an dernier pour une moyenne de 300 personnes par jour. Nous nous souviendrons de la superbe soirée d’ouverture à la Cinémathèque de Nice, des salles combles du Cinéma Le Mercury pour accueillir Sébastien Lifshitz, Olivier Ducastel et Jacques Martineau, Panos H. Koutras ou l’incroyable double soirée de clôture G&L, des très belles séances de la Villa Arson et de l’Auditorium du MAMAC, mais aussi des nombreux moments de convivialité, cocktails à thèmes et soirées dans les établissements partenaires (Smarties, Madmoizelles au Blue, Malabar Station et Crazy, qui porte bien son nom).
2377 spectateurs qui nous ont fait confiance et que nous remercions en espérant qu’ils ont autant apprécié le festival, ses films et son ambiance que nous avons apprécié les accueillir et les rencontrer.
A l’année prochaine

(photo Richard VonDiesel / richard@vondiesel.net, merci à lui pour sa présence à nos côtés et son talent)

2e Rencontres In & Out 2010, un festival gay et lesbien sous le signe de la Mémoire



 

Pour sa 2e édition, In & Out, le festival du film gay et lesbien de Nice, poursuit ses efforts d’éclectisme et de militantisme, en se plaçant sous le signe d’une thématique centrale «Mémoire & mémoires».

Cette année encore, la priorité est donnée à la diversité avec plus de 30 films projetés, courts et long métrages confondus, entre fictions et documentaires, films grand public et cinéma expérimental, premiers films ou chefs-d’oeuvres, films de genre et grands classiques.
Deux hommages sont rendus, l’un à Magnus HIRSCHFELD, sexologue munichois du début du XXème siècle qui compte parmi les premiers grands activistes de la cause homosexuelle, l’autre à l’écrivain français Hervé GUIBERT, autour d’une oeuvre de mots et d’images bouleversantes de sincérité.
Des rencontres sont prévues avec les cinéastes Sébastien LIFSHITZ, Panos H. KOUTRAS, Olivier DUCASTEL et Jacques MARTINEAU, Cynthia ARRA, Louis DUPONT et Jean-Gabriel PERIOT (Carte blanche à Héliotrope) permettant d’aborder de nombreuses thématiques, la question trans., la déportation des « triangles roses », la révolution cinématographique Queer des années 90, l’homosexualité dans le sport, l’homosexualité vue de Grèce.
Et pour les filles, In & Out a déroulé le tapis rouge avec deux nouveautés et un film culte, qui s’offrent les places de choix, le cinéma lesbien faisant l’ouvertue (Ghosted de Monica Treut) et la clôture (El nino pez de Lucia Puenzo) du festival. Entre les deux, vous aurez le plaisir de pouvoir revoir le néo-polar ultra sexy Bound des Frères Wachowski.
Une programmation permettant à chacun de trouver ce qu’il attend ou d’être surpris par l’inattendu d’un festival ouvert sur le ville et sur le monde.

Rejoignez Les Ouvreurs

by benoit
… et devenez acteur des Rencontres cinématographiques In & Out,
le festival du Film Gay et Lesbien de Nice

Vous êtes passionné de cinéma ?
Vous désirez vous investir dans l’organisation d’un festival de qualité et rencontrer des professionnels du 7ème Art ?
Vous avez des idées à mettre en œuvre pour cet événement et pour des actions tout au long de l’année?

Nous avons besoin de vous

En 2010, Les Ouvreurs vont organiser les 2èmes Rencontres IN & OUT, début avril sur Nice, des séances en plein air tout l’été ainsi que des séances ponctuelles, en partenariat avec des associations de cinéphiles niçoises (Lo Peolh Cinéma, ADN, Héliotrope). Par ailleurs, les Ouvreurs développent une action pédagogique dans les lycées niçois au travers de leur Séances Jeune publics.

Devenez bénévole au sein d’une équipe dynamique et engagée
Intégrez l’équipe des Ouvreurs

Merci de nous laisser vos coordonnées à l’adresse suivante info@lesouvreurs.fr et nous vous contacterons rapidement.

Nice Premium invite Les Ouvreurs pour sa première radio

by benoit
NICE PREMIUM est un partenaire privilégié des OUVREURS et des Rencontres IN & OUT. Lire l’article proposé durant durant les Rencontres 2009.

A l’occasion d’un soirée radio inédite, le site d’information azuréen Nice Premium a invité Les Ouvreurs à venir parler les Rencontres IN & OUT 2010. David a brillamment représenté l’équipe.

NICE PREMIUM A FAIT SENSATIONS…ET VICE-VERSA
Article du 3 novembre 2009, par Renato Ferrari


C’était une première pour l’équipe de Nice Premium et pour celle de Radio Sensations, une magnifique soirée qui s’est déroulée dans les bureaux du quotidien web niçois qui s’était, pour l’occasion, transformé en studio de radio sous la houlette magique d’Angélique et de Marc, les animateurs de l’émission SENSATIONS LIVE diffusée sur la FM parisienne et normande comme sur le web.

Lire la suite de l’article sur Nice Premium

Merci à toute l’équipe de Nice Premium (special thank to Franck) pour cette invitation et cette belle soirée , qui nous l’espérons sera suivie de nombreuses autres. Une super initiative en tout cas.

A l’origine des « Ouvreurs »

© jeanpierre paringaux

Les Ouvreurs souhaitent remercier l’écrivain Laurent Herrou, à l’origine de leur nom, Le « trouveur des Ouvreurs » en somme, à l’issue d’une soirée de réflexion collective, placée sous le signe de la mer. Les perles sont en effet à chercher dans les salles obscures autant que dans les huitres. Merci donc à Laurent pour cette belle inspiration.

Toute l’actualité de laurent herrou et de jeanpierre paringaux, son compagnon photographe: