FORMATION « ENTENDRE ET PARLER DE SEXUALITÉS, CONNAITRE POUR MIEUX PREVENIR LES VIOLENCES SEXISTES ET LGBTPHOBES »

Public visé :

Professionnel-le-s du secteur social (agents de prévention et de médiation, animatrices/animateurs socioculturel-le-s, éducatrices/éducateurs spécialisé-es, éducatrices/éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse, médiateurs/médiatrices social-e-s, technicien-ne-s de l’intervention sociale et familiale), professionel-le-s du secteur de l’animation (directeurs/directrices d’équipement socioculturel, responsables de centre de loisirs, animatrices/animateurs de loisirs, animatrices/animateurs éducatifs, conseillères/conseillers d’éducation populaire et de jeunesse, inspectrices/inspecteurs de la jeunesse et des sports, animatrices/animateurs dans la fonction publique hospitalière) personnel de l’Education nationale (enseignant-e-s, infirmières/infirmiers, CPE et AED, COPsy, personnel de direction), militant-e-s associatifs/associatives, …

Objectifs de la session :

1. Reconnaître les sexualités, le genre et les discriminations LGBTphobes :

  • en travaillant sur ses propres représentations et celles du groupe concernant les sexualités
  • en apprenant à connaître la diversité LGBT, à maîtriser les termes et être informé des recherches récentes sur les questions de sexualités, de genres et d’orientations sexuelles (sexes, genres, féminismes, étude sur le genre, complémentarité entre les sexes, différences et inégalités, identités sexuelles et orientations sexuelles)
  • en identifiant les stéréotypes et le mécanisme des discriminations
  • en connaissant les cultures, les spécificités interculturelles et les aspects juridiques (historique des droits LGBT, droit français actuel et situation internationale) liées à ces questions
  • en réactualisant ses connaissances autour du VIH et des IST

2. Appréhender les enjeux et les risques des discriminations sexistes, LGBTphobes et sérophobes :

  • en définissant le rôle et la place de l’éducateur vis à vis de ces questions
  • en apprenant à connaître les cadres institutionnels et à utiliser des outils ou techniques adaptés
  • en mesurant le travail de l’écoute et de l’accompagnement sur les questions de sexualité
  • en appréhendant notre capacité de répondre aux questions des jeunes

3. S’engager dans un projet de lutte contre les discriminations

Revenir au menu FORMATIONS POUR ADULTE