Théo et Hugo dans le même bateau

Cérémonie d’Ouverture : Théo et Hugo dans le même bateau

Accueil  /  Événements  /  Page courante

France, 2016, 1h30, fiction
de Olivier Ducastel et Jacques Martineau
Avec Geoffrey Couët, François Nambot, Mario Fanfani

➤Prix du public au Teddy Award 2015
➤Premio Maguey au Festival International de Guadalajara 2015

Dans un sex-club, les corps de Théo et de Hugo se rencontrent, s’apprivoisent, se mêlent en une étreinte passionnée. Passé l’emportement du désir et l’exaltation de ce premier moment, les deux jeunes hommes, dans les rues vides du Paris nocturne, se confrontent à leur amour naissant.

« J’avais envie d’un récit qui raconte le début d’une histoire d’amour. Tous nos films parlent d’amour, mais je voulais revenir à la source. Peut-être pour rejoindre et dénouer Jeanne et le garçon formidable qui racontait la naissance d’un amour qui ne pouvait aboutir. Là, j’avais envie d’une histoire qui aille au contraire vers une fin heureuse, même si les personnages vivent des moments difficiles qui menacent cette histoire naissante. » OLIVIER DUCASTEL

« Parce que l’éclosion d’un amour, c’est aussi l’histoire d’une prise de risque : l’amour est en soi une prise de risque. Il ne s’agit pas de dire que baiser sans se protéger est un signe d’amour, mais de raconter une fiction qui met en scène ce moment où on se dit qu’on tombe amoureux, qu’on accepte cet amour, même si, on le sait, à un moment ou un autre, le prix à payer risque d’être assez élevé. Et c’est une prise de risque aussi parce que personne ne sait vraiment ce que ça veut dire “être amoureux”. On sent un truc, on décide que c’est de l’amour, mais on ne sait pas vraiment si c’est solide. » JACQUES MARTINEAU


  • Détails