seq3

Short en Queer #2 : Caliente México

Accueil  /  Événements  /  Courts métrages  /  Page courante

Club Amazonas
de Roberto Fiesco (Mexique, 2016, 19’, vostf par Les Ouvreurs)
De nombreuses formes d’oppression, comme la misogynie, l’homophobie ou la transphobie, obligent des personnes à quitter leur pays. Ce documentaire suit deux jeunes femmes trans, Jessica et Angel, qui ont fui Honduras pour chercher la tolérance au Mexique, en pensant à la liberté et à la sécurité aux Etats-Unis.

Nubes flotantes
(Wandering clouds)
de Julián Hernández (Mexique, 2014, 12’, vostf)
Deux jeunes hommes dansent dans l’eau. Ils sont comme des nuages vagabonds et libres. Mais un spectateur homophobe n’est pas de cet avis.

Trémulo
de Roberto Fiesco (Mexique, 2016, 20’, vostf)
Carlos, qui passe le balai dans un salon de coiffure, croise le regards de Julio, militaire en permission. Quand le coiffeur ferme, Julio revient voir Carlos pour passer la nuit ensemble, manger, bavarder et même danser, sachant bien que cette rencontre sera brève et de courte durée.

Muchacho en la barra se masturba con rabia y osadía
(Young Man at the Bar Masturbating with Rage and Nerve )
de Julián Hernández (Mexique, 2015, 20’, vostf)
La danse et la prostitution jouent le même rôle pour le corps de Jonathan : la virtuosité, le désir, la technique et le sexe s’entrelacent, en octroyant une cohérence.

Muchachos en la azotea
(Boys on the rooftop)
de Julián Hernández (Mexique, 2016, 18’, vostf par Les Ouvreurs)
➤ Sélection officielle au Festival International du Film de Guadalajara 2016
Octavio et Sergio se découvrent l’un et l’autre dans un jeu de séduction et de désir qui les conduira à passer une nuit sans limite.


  • Détails
  • Gallerie